« La Conjuration Des Chats » De Roger Avermaete: Un Bien Curieuse Invasion Animale!

Editions « Lumiére » Anvers.1920. Magnifiquement illustré par Joris Minne. Tirage limité à 500 exemplaires numérotés sur papier soufflé et 10 sur papier Featberwight

 

La révolte gronde en Afrique et ses occupants, que le vieille Europe jugeaient inoffensif, tombe un peu des nu lorsqu'elle apprend que non seulement ces « braves négres inférieurs et soumis » se rebellent mais qu'en plus ils trucident sans distinction toute personne de race blanche. Les massacres vont bon train et il est donc décidé d'envoyer une expédition punitive, afin de mater la rébellion et de montrer enfin qui est le patron. C'est une déculottée sans nom pour les petits blancs, il va donc falloir employer les grands moyens et envoyer sur ce continent tout ce que les occidentaux possèdent d'hommes valides, de matériel, armes, habits, nourriture.... Une formidable armada, comme il n'en fut jamais contemplé de mémoire d'homme, traverse la méditerranée laissant de fait notre pays et tant d'autres, aux mains des femmes, enfants, vieillards et...des chats. Car voyez vous, alors que l'on se glorifie déjà des lauriers de la victoire qui ne manqueront pas de tomber, le gente féline profite de cette désertification de vaillantes testostérones, pour fomenter un complot afin de déstabiliser la race humaine et prendre enfin le pouvoir : C'est la fameuse conjuration des chats !

S'il y avait eu encore quelques savants sur le continent, car hélas tous étaient sous le chaud soleil d'Afrique afin de créer des armes de destruction massive, ils auraient probablement découverts les prémisses de mouvements inhabituels de la part de nos chers petits matous.

 

Ainsi c'est à la Haye que va se tenir le premier comité provisoire où chacun des leaders et représentants de différentes nations, pourront s'exprimer et révéler leurs plans de bataille. Ainsi, « Raminagrobis », « Mazarin », « Mouche » vont cracher à la figure des auditeurs toute la hargne qu'ils éprouvent pour les humains. Si les autres animaux acceptent une telle soumission, c'est leur affaire, mais nous, nous en avons assez du joug de ce bipède prétentieux et vil. Révolte ! Révolte !

 

C'est le général « Asdrubal », général chat de son état qui va prendre les choses en main et convenir d'une attaque franche et massive. Profitant de l'absence des jeunes males humains, il décide de paralyser les différents pays en se rendant maître des voies de communication et des systèmes électriques. L'offensive se déroulera la nuit car les humains, misérables créatures bipèdes, ne voient guère dans l'obscurité, il leur sera alors facile de réduire à néant le peu d'autorité qu'il leur reste. Après concertation et proposition de « Mirtis », la prise du pouvoir se fera dans la nuit du 1er Mai. Seul Mourzouk est contre ce projet audacieux, selon lui les chats ne sont pas faits pour dominer la terre, ils ne sont que des animaux privilégiés, faisant partie de décor, rien de plus :

 

« Je prévois simplement que l'on va occire un nombre fabuleux de chats dans les premiers jours de mai et dans le cas improbable ou vous réussiriez, je prévois que les chats seront bien vite dégoûtés du pouvoir, car le chat, en général, n'est pas devenu la bête maboule à force d'entendre jaser de savants humains, comme j'en aperçois un certain nombre ici, autour de moi.Je tiens à vous dire que je ne soutiendrai pas votre gouvernement, si vous parveniez à en fonder un, car je suis convaincu d'avance qu'il ne vaudra rien. Aucun gouvernement ne vaut quelque chose, aucun gouvernement ne pourra jamais valoir quelque chose puisqu'il impose à tous les individus une certain nombre de mêmes entraves rigides et qu'il n'y a a pas deux individus identiques. »


Sur ce il se retire loin de ces « amis » chats. Après un moment de flottement, ils oublièrent le sermon de cet anarchiste et se rallièrent tous à la cause commune sous les miaulements de leur devise : « L'avenir est aux chats »

Cette sinistre nuit arriva et ce fut un massacre. Beaucoup de chats périrent mais combien d'humains y laissèrent la vie : Morts, blessés grièvement par lacérations multiples, yeux arrachés, car les vilaines bestioles adoptèrent d'entrée de priver la résistance en lui supprimant la vue. Ils en profitèrent également pour régler une très ancienne dette envers leur ennemi de toujours : Le chien !

Pour couper court à tout problème venant de l'extérieur, les malines bestioles diffusent des messages aux forces de la coalisation se trouvant en Afrique, en expliquent qu'une gigantesque épidémie de Choléra frappe l'ancien monde et qu'il est inutile pour le moment d'envisager un retour

 

La race humaine fut ainsi rapidement mise à mal, ne pouvant opposer qu'aux félines exactions que des enfants et des vieillards. Afin de garder sous contrôle tout ce beau monde, on ouvrit de gigantesques camps où fut parqué ce rebus de l'humanité. Mais rapidement des problèmes d'intendance se présentèrent...dame ! Il fallait bien les nourrir....Finalement tout se petit monde devint rapidement un fardeau qui n'avait de cesse de brailler, de rouspéter, d'exprimer son mécontentement. On essaya alors de les utiliser à des taches utiles, mais ils se révélèrent vite fainéants et inutiles. Alors on essaya de les mettre en conserve, peut-être que réduis en bouillis ils serviront à quelque chose. Mais même les plus jeunes d'entre eux se révélèrent impropre à la consommation : les rares chiens encore en vie n'en veulent même pas dans leurs gamelles.

Un crise grave s'installe alors dans cette nouvelle société féline et l'on se pose des questions sur le bien fondé d'une telle conjuration. Car la révolte c'est bien, mais encore faut-il savoir après ce que l'on compte faire. Les problèmes ne cessent se s'accumuler et qui plus est la nourriture commence à se faire rare. Les faits sont là, les chats sont incapables de se nourrir seul et les silhouettes commencent sérieusement à s'affiner. Dans le rang des partisans on commence alors à se poser des questions...

 

Pendant ce temps, en Afrique, les Européens se prennent une déculottée monumentale. L'ennemi est insaisissable et malgré les moyens employés, les défaites se succèdent. L'Amérique décide alors d'intervenir. Pensant être la seule puissance pouvant venir à bout de cette menace potentielle pour le nouveau monde, elle engage des moyens considérables. Tout va se terminer par un massacre à l'échelle des moyens engagés et l'armée Américaine repart honteuse « la queue » entre les jambes. Il faudra compter sur le génie du Professeur Klablenberg pour conclure définitivement cet épisode regrettable. Grâce à son canon géant d'une portée de 500 kilomètres, chargés d'obus à microbes, les forces Européennes vont pouvoir accepter une reddition immédiate et sans condition : Le temps du retour à la maison vient de sonner !

Panique chez les matous qui se tiennent au fait des événements. C'est Mourzouk qui un fois de plus en chat avisé, apporte la solution. Pourquoi ne pas faire comme si rien ne s'était passé. On ouvre les camps, nous retournons à notre statut de meilleur ami de l'homme et ni vu ni connu. De toute façon qui va croire de séniles vieillards et de jeunes braillards lorsqu'ils diront que les chats se sont révoltés ? La décision fut prise et l'on procéda comme se « chage » animal l'avait préconisé.

 

Lorsque les hommes rentrèrent au pays, la surprise fut de taille. Personne pour les accueillir en héros, pas de « Hourra ! » de fanfare et de décorations. Ils trouvèrent des villes fantômes, désertées. Seuls quelques chats terriblement amaigris venaient à leur rencontre en quête d'une caresse ou d'un parole aimable. Dans les rues régnait un désordre indescriptible où de nombreux animaux se promenaient en liberté. C'est lorsqu'ils découvrirent les camps, sans gardiens, qu'ils se posèrent vraiment des questions. Que pouvait bien signifier un tel comportement ? Ils furent reçus en sauveurs, sous les hurlements hystériques des femmes qui parlaient d'une révolte des chats, d'emprisonnement, de mauvais traitements...Les hommes passèrent sur le compte des fièvres venant de l'épidémie du choléra pour expliquer de tels comportements. Un tableau apocalyptique qui étonne ces héros victorieux et qui, pour compléter le tout, devint cauchemardesque lorsque ces jeunes guerriers constatent que leurs femmes, malgré leur absence, possèdent pour certaines quelques ventres bien tendus : Comme quoi il ne faut jamais se fier aux personnes âgées !

 

Les hommes ne voulurent jamais croire à cette conjuration des chats, Voilà pourquoi dans les livres d'histoire entre Avril et Décembre on ne parle que de la révolte des noirs de l'Afrique et de la terrible épidémie de Choléra qui frappa l'Europe toute entière. Les chats quand à eux continuent à ronronner tranquillement en rêvant secrètement du jour ou ils furent les maîtres du monde.

Curieux et fort rare roman que cette conjuration des chats qui non seulement traite d'une guerre future avec les pays d'Afrique, ce qui en soi est déjà une fait relativement exceptionnel dans cette thématique, mais parle également d'un révolte animale assez inattendue. Si de nombreux auteurs portèrent majoritairement leur dévolu sur les singes, bien peu se livrèrent à cet exercice où le monde se trouve sous le joug des...chats !Pour mémoire et concernant une révolte animale , nous nous souviendrons du roman de Léon Gozlan « Les émotions de Polydore Marasquin », des « Voyages très extraordinaire de Saturnin Farandoul » de Robida ,de « Les animaux partout » de Georges Orwell et de « La planète des singes » de Pierre Boulle. Plein d'humour et proche de la satyre sociale cette société animale n'est pas exempte d'une certaine forme de hiérarchie où brille , bille en tête, le symbole de l'autorité le général Asdrubal qui finalement conduira nos aimables félins dans une impasse totale que rien ne pourra sauver. Par chance, le humains dans leur bêtise et leur suffisance ne se rendront compte de rien et le procédé narratif de l'histoire peut ainsi laisser place à tout les délires possibles et de la part de l'auteur avoir de fait imaginé un isolement complet de l'Europe sous couvert d'épidémie de Choléra, il fallait y penser. Reste des situations vraiment cocasses et un final assez inattendu où finalement nos gentils petits matous finiront une fois de plus à faire le dos rond et garder la tranquille apparence d'une animal parfaitement domestiqué qui rêva un jour de régner en maître absolu...

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"La fin du monde est pour demain" pour l'article cliquez sur l'image

"Le monstrologue" pour lire l'article, cliquez sur l'image

"les planétes pilleuses" de Jean-Pierre Laigle. Pour lire l'article, cliquez sur l'image

"Une journée en l'an 2000" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image

Maurice Renard par Jean Cabanel. Cliquez sur l'image pour lire l'article

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie