« Fulgur, grand roman d’aventures de police et d’épopée » Par Jean Serviére

Un vent de folie souffle sur la capitale. La statue du génie de la Bastille tombe sur le cortége d'un souverain de passage à Paris, l'obélisque dans sa chute endommage la voiture présidentielle. Des véhicules explosent mystérieusement et le préfet de police se retrouve « effacé » disparaissant corps et bien. Tout cela dans un chassé croisé de personnages aussi mystérieux que Paul Step « L'homme qui voit à travers les murailles » (mais qui n'aperçoit que dalle !), la comtesse Elyane d'Arlez dit Eva, dont le seul nom peut provoquer l'invisibilité et puis le fameux « Fulgur », personnage mystico- policier se cachant sous les traits de Pierre d'Oray.
Entre roman scientifique et d'aventure à la fois parodique et rocambolesque, laissons la parole à Francis Lacassin sur le deuxième plat de couverture afin de nous parler de ce petit « bijou » de littérature populaire :
« Paru en feuilleton en 1924 dans un obscur quotidien de l'Yonne, « Fulgur » est l'œuvre collective de neuf élèves du lycée Louis le Grand : Roger Vailland, Robert Brasillach, Thierry Maulnier, Paul Gadenne, Fred Semach, Jean Martin, José Lupin, Pierre Frémy, et Antonin Fabre.
Trois d'entre eux connaîtront des fortunes diverses après 1945 : Robert Brasillach, fusillé ; Roger Vailland, figure de proue des intellectuels communistes ; Thierry Maulnier, élu à l'académie Française. »
Fortement influencé par le film à épisode « Judex », les fascicules de « Fantômas » et de « Todd Marvel, détective milliardaire » ce prodigieux roman d'aventures fantastico-scientifique met en scène une séduisante criminelle Eva, qui, à grand renfort de crimes étranges et de prodiges inexplicables, déchaîne l'Asie contre l'Europe .Elle réveille grâce au prophète Kahn Agavath, les descendants des Catalans qui accompagnent Marco Polo en Asie. Leur révolte menace de dislocation l'empire Britannique, déstabilise l'Indochine Française et lance à l'assaut du Sud de l'Europe une grande armée de 800 000 hommes.
Mais cette héroïne n'est pas la seule à démarquer ce roman complètement farfelu, puisque outre le fameux « Fulgur » alias Pierre d'Oray, les auteurs nous régalent également d'un certain Paul Step, détective attaché à la sûreté Parisienne, une version parodique de Sherlock Holmes. Un personnage dont la maladresse agrémente le coté comique de certaines situations.
De cette galerie de personnages aussi bien pittoresque que référentielle il faut en convenir, il est évident que les auteurs durent prendre beaucoup de plaisir à magnifier ainsi tout un courant littéraire qui à l'époque était déjà bien rodée.
Car dans le Fulgur, même si l'on devine une sacrée pointe d'ironie et une décontraction totale, les hommages aux auteurs populaires de l'époque ne font pas défaut. De Souvestre et Allain avec leur « Fantômas » pour le coté noir de l'histoire, sans oublier le célèbre « Rour » analysé dans les pages de ce blog et qu'il serait grand temps de rééditer, en passant par notre fameux Gustave Le Rouge et les aventures scientifico-policiéres de son « Mystérieux Dr Cornélius », Gaston Leroux n'est pas en reste avec un goût prononcé pour les situations extravagantes et incroyables. Nous avons donc ici un condensé du « must » de tout un panel de la littérature populaire, si chère à nos surréalistes.
Mais que l'on ne si trompe pas, à l'époque toute cette joyeuse bande d'étudiants regardait cette œuvre comme une galéjade et mis à part Brasillach qui lorgnait de façon obsessionnelle vers une carrière d'écrivain, les autres potaches ne pensaient pas aller au-delà de la simple feuille de brouillon.
Si les 64 chapitres de cette saga ne sont pas exempts de maladresses et d'un style parfois limite, il ne faut par pour autant oublier les conditions dans lesquelles furent rédigé le texte.
De tout ce fatras hilarant, ce fourre tout qui pourrait sembler anarchique, se détache une œuvre, certes bancale mais réunissant tous les ingrédients nécessaires à faire date dans les annales du feuilleton populaire. Fidèle à une certaine tradition et aux pères qui leur servirent de modèle, le « Fulgur » est traversé si je puis m'exprimer ainsi de « Fulgurances » inventives qui ne nous laissent pas indifférentes.
Pour commencer le Professeur Baptiste Mexier, inventeur d'une technique permettant de devenir invisible et d'une invention anti-pesanteur : « L'apogeïte ». La bicyclette-hélicoptére qui permet de survoler Paris dans une discrétion absolue, un immeuble dont les portes ne sont visibles que lorsque celui-ci est plongé dans une ombre artificielle.
D'ailleurs le sous-titre de « Grand roman d'aventure de police et d'épopée » n'est pas usurpé et ne lui manque que le qualificatif de « scientifique ».
Des situations des plus extravagantes que n'auraient pas renié Cami avec son sens du burlesque et de la dérision, bien connu des lecteurs de ce blog.
Mais si la science est une des composantes de cette épopée hors du commun, le surréalisme et la démesure ne seront pas en reste et de ce coté également les auteurs qui ne semblent pas avoir de limites , citons pour mémoire ce chapitre ou nous assistons à la mise en « marche » des statues du Louvre avec cette scène improbable où la sculpture de « La vénus de Milo » se penche pour ramasser une étoffe et recouvrir sa nudité, et ce tableau d'une noirceur époustouflante où par représailles, l'armée Asiatique cloue par les mains deux mille jeunes filles sur les murs de la cité de Carcassonne.
Comment ne pas succomber au charme de cette époque bénie où les chapitres portaient un intitulé avec des noms aussi surprenant que « Une armée digérée »
Pour les puristes qui accusent les auteurs d'avoir « Plagié » d'autres romans, je crois que les « coupables » de cette soi-disant ignominie, ne s'en cachent pas et comme bien souvent il fallait « tirer à la ligne » ils utilisèrent la plume de deux associés et non des moindres puisqu'il s'agit de Victor Hugo et dont Lupin va insérer un passage des « Travailleurs de la mer » ( Fulgur affronte la pieuvre afin de pénétrer dans le repère sous-marin d'Eva) et Brasillach qui de son coté « emprunte » à Philippe Soupault un passage d'un texte dont il ne se rappelait plus du nom et qui s'intitule « La mort de Nick Carter ».
Les deux « victimes » seront créditées à la liste finale des auteurs du « Fulgur »
Avec une intention assez louable de parodier leurs modèles, les auteurs parvinrent à créer une œuvre originale et si l'intention première était de réaliser une sorte de « farce »littéraire » ils sont parvenus à immortaliser un personnage qui rentre désormais dans le panthéon des grandes figures mythiques de la littérature populaire. En voulant pousser à l'extrême le sens de la démesure ils ont sans nul doute apporté la preuve que le genre était réellement une marque de fabrique Française, tant pour son originalité et l'ambiance souvent surréaliste dans laquelle baigne les personnages.
Car ce qui fait la spécificité de nos « héros » à la Française, ce n'est pas tant les super pouvoirs dont la plupart du temps ils ne disposent pas, mais ce petit grain de folie qui bien souvent les anime, la noirceur et le sadisme des « méchants » qu'ils doivent affronter et la cadre magique souvent irréel de toute une époque où la science ne pouvait pas toujours tout solutionner et qu'il ne restait alors que le courage et la volonté du héros.
Il est clair que cette « touche à la Française » que l'on retrouve dans les œuvres de Leroux, Souvestre et Allain, Le Rouge, De La Hire et bien d'autres encore, est une marque incontestable de qualité et de pérennité de tout un courant qui n'a pas son pareil dans tout autre pays.
Tous ces auteurs ont la Classe des grands romanciers dont les œuvres continuent à briller au firmament de la littérature de genre.
Terminons par cette phrase qui met en évidence le caractère coquasse et le ton loufoque du roman :
Le président de la république monte dans l'ascenseur de la tour Eiffel en compagnie de ses ministres


« Et les faces exsangues, blanchies, noircies, de leurs yeux énormes et décolorés virent cette chose effarante : l'ascenseur arriva au troisième palier et ne s'arrêta pas ! »


« Fulgur, grand roman d'aventures de police et d'épopée » Par Jean Serviére. Editions Julliard collection « La seconde chance » Dirigée par Francis Lacassin.
Préface et répertoire des personnages par Francis Lacassin.

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie