Chapitre deux: « La Culture De L’humanité » Une Curieuse Histoire de « Mécanique » Du Sexe

Editions Figuiére 1937. (Bulletin des amateurs d'anticipation ancienne et de fantastique N°13 Février/Mars/Avril 1994. 200 exemplaires)

 

Voici encore un curieux et assez « drôle » petit roman que nous devons une fois de plus aux bons auspices des éditions Figuiére. Toutefois, s'il est vrai que ce roman relève de notre domaine, sa lecture en sera parfois laborieuse pour qui le thème de la fécondation artificielle est une chose rébarbative et indigeste. Mais certains passages sont tellement incroyables (vous jugerez par vous-même) qu'il sera bon de s'armer d'un peu de courage. Ce texte de plus, ne comporte aucun chapitre,il s'agit presque exclusivement d'un dialogue entre Henri Charville, médecin athlétique et créateur de la fécondation artificielle sélectionnée, face à sa future épouse, Brigitte Christiani.

C'est par la destruction totale de tout Paris que toute l'histoire va commencer. Des milliers d'avions invisibles à moteurs silencieux vont déverser des tonnes de bombes contenant la peste et le cholera. Des missiles supersoniques et des rayons foudroyants vont également semer l'horreur sur la capitale. En représailles, les Etats-Unis d'Europe vont également envoyer une réponse tout aussi radicale et vont raser complètement le pays agresseur. Sur les ruines seront reconstruites les nouvelles cités de demain et dans ces territoires ou tout sera à recommencer, la seule condition pour avoir sa « place au soleil » sera de se soumettre aux lois mises en rigueur et concernant la fécondation artificielle sélectionnée.

Charville est un personnage important dans cette société idéale et en véritable despote du spermatozoïde, ce dernier impose sa doctrine : les villes regorgent de jeunes chômeurs, forts et en bonne santé et il leur impose de fournir de façon hebdomadaire et obligatoire, 40 grammes de sperme. Si le lubrique savant s'aperçoit d'une diminution de la qualité du précieux liquide séminal, un avertissement. Si la chose se renouvelle c'est la radiation pure et simple des « membres actifs (humour voulu ou non de l'auteur ?) De la société de standardisation de la race humaine ».

La théorie du scientifique repose sur un concept très simple : Chacun de nous peut à son grés, construire le corps de son enfant et modifier son caractère, ses aptitudes et son intelligence par la chimie et l physiologie organique. Cette « culture de l'humanité » se détermine par deux facteurs fondamentaux à savoir :

- Le donneur possède un liquide de qualité irréprochable suite à un conditionnement naturel dés la naissance et ce, sur le plan mental, physique, intellectuel et alimentaire. Si ce n'est pas le cas pour le mari dont le sperme se révèle trop « mauvais »après une analyse rigoureuse, le pauvre homme devra être « conditionné » pendant une période plus ou moins longue.

- Utilisation les spermatozoïdes d'un des athlètes de la cité, en l'introduisant une fois prélevé de manière artificielle, chez la receveuse (conditionnée elle aussi) au moyen d'un pénis mécanique. C'est alors que vient poindre de manière très sérieuse, la description de la méthode artificielle de fécondation.

Au départ nous avons un mannequin reproduisant à la perfection le corps du mari. La matière le composant, a la douceur de la peau ainsi que sa chaleur. La figure modelée sur demande est celle de l'intéressé. La femme quand à elle pressant sur un ressort provoque des mouvements cadencés progressifs du pénis factice, et d'une rigidité suffisante. L'évacuation de la liqueur spermatique propulsée au bon moment dans le vagin,créé l'impression du réel,satisfaisant les désirs sexuels par une puissance particulière qui peut aller jusqu'à l'extrême, tout comme si elle avait été allumée par le feu de l'amour le plus intense. Une fois terminée, la femme arrête les mouvements du pénis en appuyant de nouveau sur le ressort. Aussitôt le membre factice se ramollit.

Vache de « poupée gonflable »....à la lecture de cette prouesse technique, il y a de quoi prendre peur ! Drôle de méthode scientifique, où l'homme de science serait un peu semblable au cultivateur, vigilant et averti, qui n'emploie pour « semer » que le grain « le plus lourd et le plus mûr ». Le pire dans l'histoire, c'est que tout cela est dit avec le plus grand sérieux ! Lorsque l'on évoque le terme de « culture » ici, on pourrait très bien utiliser celui d'élevage sauf que dans cette circonstance nous avons affaire à des êtres humains.

Le but de sa pratique, sera d'arriver à la stérilisation pure et simple de tous les porteurs de tares afin d'obtenir les plus purs produits de la race humaine. Ces cruelles divagations se feront réalités quelques années plus tard dans les camps d'exterminations nazis, où de telles expériences, plus monstrueuses encore, furent réalisées au nom du progrès et d la science. Même si au départ, Charville semble agir pour la noble cause en voulant abolir la dégénérescence physique et morale, au final le résultat ne sera que le produit d'un esprit totalitaire et complètement dérangé.

Une société uniformisée, avec des générations de créatures certes « supérieures » mais standardisées, au physique irréprochable. Un monde composé d'hommes de génie, à l'imagination puissante qui surgiront et amèneront le règne de la fraternité des peuples, supprimant ainsi toutes les frontières. Mais est- ce vraiment ce à quoi nous aspirons ? Les fondements de notre civilisation s'écroulent, la fécondation artificielle sélectionnée, prendra le pas sur toute autre forme de reproduction, abolissant ainsi à jamais la notion de sentiments. C'est au rythme de milliers de pénis montés sur pistons que l'humanité sera cultivée, pour la plus grande satisfaction de tous, mais surtout de toutes car dans la majorité des cas pour les maris, c'est l'abstinence qui est de mise.

La machine est l'avenir de l'homme.


Dans ce roman préfacé par le Docteur Edouard Joltrain, celui-ci nous brosse le tableau d'un monde où toute trace de décrépitude humaine, de haine et de médiocrité, sera abolie. En outre nous avons droit et ce pas forcément à bon escient, à une référence à Jules Verne.

Dans cet univers trop parfait dont Charville se veut le créateur, une fois de plus la science parviendra à surmonter bien des difficultés, au détriment finalement du bonheur des hommes. De son idéalisme un peu trop totalitaire, il ne laisse pas la moindre place au libre arbitre ni au hasard. En effet dans ce texte rien ne laisse supposer que certains individus pourraient être choqués par de telles méthodes et de ce fait avoir la possibilité de faire un choix. Il n'en est rien et par conséquent l'œuvre bascule rapidement dans une anti-utopie des plus radicale où un illuminé dicte sa loi que la majorité approuve en étant persuadé que c'est pour le bonheur de l'humanité.

Au sein de cette société qui repose entièrement sur la perfection, il ne restera pas d'autres solutions aux femmes que de recevoir les bonnes grâces d'un pénis mécanique. Si la notion de plaisir reste intacte, le procédé du coup élimine celle des sentiments et de l'amour. Sûrement que pour l'auteur, ne s'agit-il que de concepts trop humains, trop encombrants qui avilissent l'homme et qui n'apportent absolument rien à la « pureté » de la race. Même si au début, certains maris peuvent féconder naturellement une femme, qu'en sera-t-il par la suite ?

Au travers de ce délire « érotico mécanique » l'auteur apporte une solution qui semble intéressante, dont tout le monde parait se satisfaire, mais que se cache-t-il vraiment derrières tout cela ? Probablement la robotique au service du sexe, ou plutôt de la reproduction. Le plus dramatique dans l'histoire c'est que l'auteur semble y croire et même s'il nous livre à la fin de son roman un message de paix, pompeux à souhait, il fallait une bonne dose de naïveté aux lecteurs de l'époque pour ne pas y voir transpirer une forte odeur d'extrémisme : supprimons ou stérilisons les indésirables !

Sous son aspect bon enfant, le ton qui se dégage de tout cela est assez malsain, de grandes idées où la science me semble –t-il, est bafouée au nom des grandes causes. Fort heureusement que certaines inventions sont (involontairement) loufoques et l'on jubile parfois face aux énormités que nous livre l'auteur, comme cette machine à prélever le sperme de « façon astucieuse » et sans aucun contact physique....

Décidemment, la seule masturbation rencontrée dans cet ouvrage sera purement intellectuelle. Ce texte est à rajouter à la petite liste de la thématique abordée dans l'article précédent et qui, malgré la gravité de son sujet (j'entends par là une radicalisation du contrôle des naissances) constitue une pièce peu commune dans l'anticipation ancienne.

Les deux illustrations proviennent de l'ouvrage de Emile Souvestre « Le monde tel qu'il sera » éditions W.Coquebert.1846

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"Pierre fendre " de Brice Tarvel pour lire l'article cliquez ici

"La fin du monde est pour demain" pour l'article cliquez sur l'image

"Le monstrologue" pour lire l'article, cliquez sur l'image

"les planétes pilleuses" de Jean-Pierre Laigle. Pour lire l'article, cliquez sur l'image

"Une journée en l'an 2000" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image

Maurice Renard par Jean Cabanel. Cliquez sur l'image pour lire l'article

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie