« L’île Sous Cloche » De Xavier De Langlais : Une Dystopie Insulaire……

Cet article signé Youen Drezen paru dans le N° 6 de « Horizons, revue des lettres » aux éditions « Aux portes du large » une revue Nantaise peu connue, est l'occasion de revenir sur un extraordinaire roman de Xavier de Langlais, tant pour sa richesse thématique que sur le profond pessimisme qui se dégage de cette dystopie. A la fois poétique dans certains passages, il faudra toutefois se méfier car dans cette société aux apparences harmonieuses, la noirceur n'est jamais très loin. La fulgurance des nombreuses idées qui parsèment cet ouvrage et le ton grave utilisé par l'auteur pour dénoncer la marche impétueuse et destructrice du progrès, font de ce « L'île sous cloche » un classique du genre et qui n'est pas sans me rappeler la teneur d'un autre ouvrage tout aussi incontournable et rédigé par André Couvreur  « Caresco ou le voyage en Eucrasie » (édition Plon 1904 superbement illustré par Edmond Malassis).

 

Bibliographie

 

- Xavier de Langlais, « L'île sous cloche ». Traduction par l'auteur du roman d'anticipation « Enez ar rod ». Nantes « Aux portes du large » 1946. Avec bois gravé de l'auteur. Avec un avant propos de l'auteur.

 

- Langleiz [Xavier de Langlais], « Enez ar rod », Rennes : Ar Balb, 1949.

- Xavier de Langlais, « L'île sous cloche », Paris : Denoël, collection « Présence du futur » N°86.1965.

 

- Langleiz [Xavier de Langlais], « Enez ar rod », Lesneven : Hor Yezh, 2000.

 

- « L'île sous cloche » Xavier de Langlais ; avant-propos de Tugdual de Langlais ; préface de l'auteur à la première édition ; postface de Joseph Altairac ; bois gravés de l'auteur pour l'édition originale. Spézet : Coop Breizh, 2002. 286 p.

Traduit du Breton.... « L'île sous cloche »


« Vers fin 1940, Xavier de Langlais me donnait à lire le texte d'un roman, qu'il venait d'écrire en breton. C'était « Enez ar Rod » (.L'Ile de la Roue), dont l'adaptation française, parue avant l'original, porte le titre de « L'île sous Cloche »

On connait le thème de l'île sous Cloche. Une jeune fille, Liliana, a été jetée par un naufrage, aux bords d'une île, dont les hommes de science ont développé, à un point vertigineux, la civilisation mécanique. L'île est séparée du reste de l'univers par une voûte, une cloche, éclairée artificiellement, et que ne traverse ni le bruit de la mer ni les rayons du soleil, – toutes choses bonnes pour des Sauvages !

 

La vie y a été organisée suivant des méthodes rigoureusement rationnelles. Supprimé le sommeil, comme inutile; supprimée aussi la nourriture, que remplace la fumée. L'Homme, cette machine-outil perfectionnée, apte à tout, est devenu dans » l'Ile sous Cloche « , le robot voué au même geste sempiternel (ô Temps Modernes du génial Charlie Chaplin !) en dehors de toute initiative individuelle. L'Homme tourne-Vis visse sans cesse, l'Homme-Arroseur arrose sans répit...

 

L'Amour, l'Amour créateur est un mot vide de sens pour les Ilsouclochiens. L'Homme nouveau, ni mâle ni femelle, se fabrique, scientifiquement, en pièces détachées, en laboratoire. Sa proéminence le Super Aérocéphale Propulseur-de-roue numéro 7 fera visiter à Liliana, non sans une pointe d'orgueil, ces étranges laboratoires, qu'il nomme «le Palais des Germes» et «Le Jardin des Fleurs de Chair».

 

Ces hommes pré-fabriqués n'ont, faut-il le dire, aucun point commun avec les créations de Phidias, mais, ils ont été construits à des fins strictement utilitaires, et l'auteur, qui est peintre aussi, nous les décrit, chacun dans sa spécialité, et dans toute leur hideur, avec la minutie d'un anthropologue. Il n'y a plus d'individus, mais des numéros, et la vision qu'on nous donne de ces monstres nous oppresse comme un cauchemar.

 

L'Ame, car, à leur naissance, ils ont, pourtant, un âme, des spécialistes, la captent, toujours scientifiquement et l'enferment dans un tube de cristal, que l'on jette dans le Puits, comme une chose inutile, «sauvage».

 

Le cerveau est une tare encombrante. Foin de la Matière Grise ! Plus la tête est vide, plus elle est sonore, moins elle réfléchit, et plus son possesseur approche du Zéro Majuscule, c'est-à- dire de la perfection, – pardon ! de son point de perfectionnement, – et plus il sera qualifié pour tourner la Grande Roue, but et fin des Ilsouclochiens.

 

Car à quoi rime le déploiement poussé à l'extrême de ces perfectionnements techniques de l'humanité ? Quel idéal tend-on à lui faire atteindre, si ce n'est à lui faire tourner la Grande Roue, comme le font les enfants et les badauds à la foire?.. Voilà qui nous change des calembredaines de ces mystiques qui croient encore à la Vie Future et à la félicité éternelle dans le sein de Dieu !...

Or, la perfection n'est pas de ce monde, j'entends bien la perfection mécanique. Quand Liliana, naufragée, se réveilla dans l'Ile mystérieuse, les ingénieurs se trouvaient encore aux prises avec un problème momentanément insoluble. Leurs recherches s'avéraient vaines pour remplacer le coeur humain.

 

En fait, le coeur, «ce misérable petit muscle sauvage», sans le concours duquel un corps n'est qu'une masse inerte, est une source d'ennuis pour les Ilsouclochiens. On continue à mourir, dans l'île sous Cloche, et, quelques-uns, à s'y mal conduire. On y trouve donc une prison et un asile de fous. Les fous étant ceux qui ont gardé la nostalgie de l'ancienne forme humaine, – chose inconcevable, vraiment ! – et qui aspirent à récupérer leur âme !..

 

C'est une âme qui vaincra ces hypermécanisés. Une faible jeune fille, qui les fixe de son oeil de lumière, les fait reculer, tels un lion devant le regard du dompteur. Ce même regard, penché sur le Puit hallucinant, libérera les âmes, les forces spirituelles, prisonnières des tubes de cristal, provoquera un bouleversement inouï fera exploser la voûte scientifique et ressurgir nie de la gloire du soleil «sauvage». L'esprit aura triomphé de la matière, et le lecteur se réveille de cette angoisse, digne de notre siècle atomique, et heureux de se retrouver, lui aussi, «sauvage» comme devant.

 

On ne manquera pas d'évoquer, à propos de ce roman d'anticipation scientifique, Jules Verne et Wells. Je me contenterai de faire remarquer que l'un est Breton, comme l'auteur de l'Ile sous loche et l'autre Britannique, ce qui est un peu comme bonnet blanc et blanc bonnet. Cela revient a dire que les Celtes, qu'ils soient de ce bord de la Manche ou de l'autre, ou même d'outre – Atlantique ont, en plus de qualités communes, gardés intactes ces dons de visionnaires, dont les

anciens déjà faisaient cas, en parlant de leur sens de la double vue. S'ils ont montré quelques complaisance au cours du XIXeme siècle, a se pencher sur leur passé, ils se sont toujours avéré curieux de toutes les nouveautés. Ils ont, fréquemment, des précurseurs. En écrivant l'Ile sous Cloche Xavier de Langlais était dans la ligne.

 

Je laisse à d'autres le soin d'établir les mérites respectifs de l'original et de la traduction française. Je confesse tout de même que l'auteur- traducteur a été plus heureux dans la rédaction de son texte breton. Celui-ci est plus direct, plus dense, plus viril dirais-je, et touchera son public avec une plus grande efficacité, si possible. Car, là, l'écrivain est en possession d'une langue neuve, non déflorée par l'usage de la littérature, concrète, et toujours chargée de tout son suc. Si l'on sait, en outre, que le Breton a la propriété de créer ses propres néologismes, au contraire du français, qui doit faire ses emprunts au latin et au grec, l'on enviera cette langue de pouvoir accéder de plain- pied à la terminologie scientifique.

Youenn Drezen.

 

Note de l'éditeur à la publication de 1946

 

« Un roman d'anticipation, digne des maîtres du genre : Wells, Spitz, Barjavel.

Mais plus qu'un roman d'anticipation : Loin de se plier sagement aux lois du genre, l'auteur n'a pas craint de pousser ses fictions jusqu'à leurs plus extrêmes conséquences, voire jusqu'à l'absurde, mais un absurde épique à l'échelle du monde qu'il a créé et que ses dons de visionnaire savent, un instant, nous imposer comme vrai. Véritable défi à la science et revanche du poète qu'il entend rester. Dans les descriptions scientifiques les plus osées du livre, tel cet hallucinant chapitre du « Jardin des fleurs de chair » ou du « Défilé de l'Abreuvoir », une étrange poésie sourd de chaque ligne.L'auteur est peintre (peintre fort connu) ; cela se voit, aussi bien en son style coloré, qu'en la belle jaquette et la couverture, qu'il a lui-même composées. »

Cliquez sur l'image pour lire l'article

Consulter également mon article sur les Uthopies et les Dystopies autour du roman de Perrin et Lanos « Un monde sur le monde »

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"La fin du monde est pour demain" pour l'article cliquez sur l'image

"Le monstrologue" pour lire l'article, cliquez sur l'image

"les planétes pilleuses" de Jean-Pierre Laigle. Pour lire l'article, cliquez sur l'image

"Une journée en l'an 2000" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image

Maurice Renard par Jean Cabanel. Cliquez sur l'image pour lire l'article

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie