Roland Dorgelès et La « Machine à finir la guerre »

Dans l'anticipation ancienne, les machines ou inventions pouvant assurer une forme de suprématie totale lors d'un conflit armé, sont légions. Sur les pages de ce blog, un bon nombre d'inventeurs se sont décortiqués la cervelle afin de trouver LA solution permettant d'assurer à leur pays une victoire totale. L'avion ultra perfectionné, fut pendant très longtemps l'apanage de ces diaboliques savants qui, prenant une longueur d'avance sur leurs adversaires, trouvèrent une solution plus rapide, plus maniable et surtout plus discrète que le dirigeable : L'avion ! Mais cette arme utilisée afin de mettre un point final à toute tentative de velléité de la part de voisins trop « envahissants » rendant en cela toute guerre impossible reste beaucoup anecdotique car bien souvent les bonnes intentions finissant par s'émousser, cette arme demeure malgré tout un outil puissant de conquête. Une arme utilisée comme moyen de dissuasion, voilà une thématique qui à l'époque n'était pas chose courante et les auteurs usèrent alors de toute leur imagination afin d'apporter un peu de « piment » à une chose qui finalement arrivait d'entrée de jeu à tuer le serpent dans l'œuf. L'homme étant ce qu'il est, lorgnant toujours dans le jardin d'à coté où l'herbe est toujours plus verte, l'apparition et l'utilisation de cette fameuse arme, ne pourra se faire sans quelques petites démonstrations au préalable. Souvenons nous du roman de Norton « Les flottes évanouis » de la « Revanche fantastique » de Denay et Tassin, deux romans analysé ici même et « De la guerre finale » de Barillet Lagargousse, à venir d'ici quelques jours. L'autre arme « révolutionnaire » qui fut utilisée avec une largesse qui confère au plagiat, est le fameux rayon pouvant soit neutraliser les moteurs des engins de guerre, soit un autre pouvant faire exploser à distance la moindre parcelle d'explosif. Si la première se révèle déterminante pour clouer les avions au sol aussi bien au décollage qu'un fois dans les airs, cette merveilleuse invention ne pourra par contre être d'aucune utilité sur les canons qui dans ce genre de tête à tête ne manquent pas d'arroser copieusement les lignes adverses, d'où l'utilité de la seconde de ces inventions.

 

Dans le petit résumé qui va suivre, extrait de « Guerre et révolution dans le roman français 1919 1939 » de Rieuneau Maurice (Paris, Klincksieck, 1974) l'auteur nous parle du roman de Dorgeles écrit à quatre main avec Régis Gignoux « La machine à finir la guerre » et qui évoque justement cette thématique. Si le roman s'articule autour de cette invention pouvant faire exploser la poudre à grande distance, ici tout n'est que le prétexte à la satire et surtout permettre à l'auteur des « Croix de bois » de nous livrer quelques scènes assez troublantes et douloureuses de ce que fut l'enfer des tranchées. Il est également coupable d'une autre œuvre conjecturale « Si c'était vrai ? » parue aux éditions Albin Michel en 1934.

 

Ce petit article est également un moyen détourné de vous faire admirer la splendide illustration qui accompagna la parution en pré originale dans la revue « L'heure » avant d'être publié en volume chez Albin Michel en 1917. Bien que jouant sur le coté sensationnel de la « Machine » qui ressemble plus à un tripode Martien de « La guerre des mondes » de Wells qu'a un banal engin capable de faire exploser la poudre à distance, l'effet étant ici d'attirer l'œil du lecteur. Comme quoi l'impact visuel comme argument de vente fut et restera toujours déterminant en tant qu'outil de marketing.

 

Extrait:


« En 1917 il écrit en collaboration avec son ami Gignoux, un roman satirique sur la guerre « La machine à finir la guerre ». Ce livre lui était demandé par le rédacteur en chef de « L'heure », Maurice Sorton, ami du journaliste, qui le destinait à son feuilleton. Il fut écrit en quinze jours, par un sujet trouvé par Gignoux. Dorgelès s'était chargé de la seconde partie, qui conduit les personnages au front, et lui donna l'occasion de décrire rapidement les tranchées et le spectacle de la guerre. En fait, cette œuvre appelée par Dorgelès « Roman satirique », tient plus de la farce que de la satire, tant les effets sont gros et le thème invraisemblable .Il s'agit d'une machine merveilleuse qui serait capable de mettre fin à la guerre en faisant sauter simultanément tous les explosifs situés à une distance de cent kilomètres. Son inventeur n'a pu la construire faute de capitaux, et l'on ignore d'ailleurs qui il est, son existence n'étant révélée que par une annonce publicitaire veille de plusieurs années, que trouve par hasard un bourgeois naïf et patriote, Mr Toulevent. La première moitié de ce livre, écrite par Gignoux, passe en revue les divers milieux Parisiens pour montrer que personne ne souhaite mettre fin à la guerre en retrouvant l'auteur de cette merveille. Des aventures causasse conduisent Toulevent chez le faux maréchal Z. chroniquer militaire d'un grand quotidien, chez une actrice, chez le cardinal-archevéque de Paris, chez un ancien président du conseil, chez un journaliste cocardier dans lequel on reconnaît la caricature de Gustave Hervé, chez un homme politique patriote qui pourrait bien être Clemenceau et ainsi de suite. Tous ont de bonnes raisons de refuser leur patronage.

L'héroïque Toulevent va donc s'engager dans une troupe de théâtre aux armées pour rechercher au front l'inventeur dont il a retrouvé la trace. Dorgelès devait prendre ces personnages à la gare de l'est pour les conduire au front que Gignoux n'avait pas vu.

Le voyage de cette troupe, vers le front est l'occasion de décrire en le ridiculisant, l'enthousiasme patriotique des comédiens qui jouent les mêmes scènes d'épopées de puis le début de la guerre. Les deux vedettes féminines s'entre-dévorent car l'une chante la Marseille sur scène et l'autre la déclame. Mais dans le chapitre XI « Plus prés de la guerre ou du roman à la réalité » plonge brutalement les civils dans la guerre. Toujours à la recherche de l'inventeur génial, Toulevent et son compère Vingdoix fournisseur aux armées, cheminent à travers les lignes, morts de peur à chaque éclatement d'obus. Dorgelès trouve là prétexte à décrire les tranchées, les bruits, les couleurs du front,les scènes de la vie des soldats. On est déjà tout prés des « Croix de bois » par le ton de description réaliste qui fait oublier pour un temps l'intrigue invraisemblable et la satire. On assiste même à un bref engagement, fusillade au cours de laquelle Chartier, l'inventeur est blessé.

La suite retrouve la veine satirique du début, Chartier sera soigné, guéri et remis au travail. Sa machine expérimentée, donne satisfaction. On sollicite de gros fabricants d'armements pour qu'ils la construisent ; mais ils refusent hargneusement l'un après l'autre, de ruiner ainsi la source de leur scandaleux profit. La guerre doit durer ! Construite enfin par les services du ministère de la guerre, la machine va entrer en action, sous les yeux du grand quartier général rassemblé à ses pieds, lorsqu'on apprend que l'ennemi demande l'armistice. »

 

Maurice Rieuneau

 

« La machine à finir la guerre » de  Roland Dorgeles et Régis Gignoux. Editions Albin Michel.1917. Il existe également une édition avec une couverture illustrée


Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie