« L’effrayante Aventure » De Jules Lermina: Paris Assiégée Par Des Dinosaures!

Editions Tallandier « Les Romans Mystérieux ».1910 Broché in-12° de 275 p.

 

Quatre heures du matin à Paris. Deux agents en patrouille font une macabre découverte : un homme planté sur une grille, à quelques pas de l'Obélisque. Sa tête n'est plus qu'une bouillie sanglante laissant échapper un horrible flot de cervelle. La police est dans l'expectative, elle ignore totalement l'identité de la victime. S'agit-il d'un règlement de compte? D'un macabre rituel satanique? Le cas est alors archivé dans les « affaires non classées ».

Toutefois, un beau matin, un singulier personnage du nom de Bobby, affirme que le cadavre est celui d'un citoyen anglais du nom de Coxward. Ce dernier n'était qu'une sombre crapule, boxeur amateur, qui fut plusieurs fois aux prises avec Bobby, détective de son état. Cette nouvelle providentielle semble vouloir faire les choux gras de deux quotidiens Parisiens, profitant de l'aubaine, pour une joute littéraire quotidienne. Au final, c'est le « Reporter »qui va prendre une longueur d'avance sur le « Novelliste », puisque le premier affirme qu'il ne peu s'agir de Coxward. En effet ce dernier fut aperçu par un homme digne de confiance, à une heure du matin dans un bouge de Londres :

 

« Comment un homme se trouvant à une heure du matin dans la capitale anglaise peut-il se retrouver mort trois heures plus tard en plein centre de Paris? »

 

Une telle distance est impossible à parcourir en si peu de temps. La police s'interroge et le témoin, actuellement en vacances dans la capitale avec son épouse, retourne sur l'île, déshonoré. L'histoire n'est pourtant pas terminée, car Bobby est un homme acharné et son honneur est en jeu. Après plusieurs jours de recherches le bilan est simple, Coxward était bien à l'heure dite dans une taverne mais une violente bagarre le força à partir précipitamment, de toute évidence cette folle escapade se termina près de la demeure d'un certain Athel Randon, un savant de renom, spécialiste en chimie et mécanique. Il s'agit d'un homme mystérieux, vivant seul.

 

Ses voisins disent qu'il ne sort que très rarement, dans une automobile de forme bizarre, si petite que l'on se demande où peut bien y être logé le moteur. Son unique lien avec l'extérieur est une femme, Mary Redmore. Il rompit brusquement ses fiançailles avec celle-ci le deux août dernier, la veille de la mort de Coxward. Le détective arrive à obtenir de la main de Mary une lettre d'introduction adressée à Randon et dans laquelle il glisse une photo du défunt. La réponse ne se fait pas attendre, quelques jours après un rendez-vous est arrangé.

 

Pendant ce temps, à Paris, dans un terrain surnommé « Carrières d'Amériques », se produit un curieux phénomène : dans un recoin, près d'un tas de roches, un objet insolite ressemblant à une cabine téléphonique laisse échapper un léger bourdonnement. Alertés, deux agents s'en approchent, lorsque une décharge extraordinaire les frappe d'une violence inouïe, les soulevant du sol avec une force incroyable. Aussitôt, les autorités dépêchent une délégation scientifique. Malgré un dispositif permettant d'isoler l'appareil, un homme est encore foudroyé. Les savants ne savent comment réagir d'autant plus que l'engin semble s'enfoncer peu à peu dans le sol. Aux alentours des restes de pièces métalliques sont éparpillées, dont une ressemblant à une hélice, rien de plus.Dans la panique générale, un homme se faisant le plus discret possible se baisse et ramasse une liasse de papier, un sourire au coin des lèvres. Mais retournons à Londres quelques jours après, assister au rendez-vous de Bobby. Sur place l'homme n'est pas seul car dans le hall d'entrée il tombe nez à nez avec Labergère, ancien journaliste du «Reporter» et responsable de sa déconvenue. Chacun est en possession d'une preuve qu'il existe un rapport triangulaire entre Coxward, Randon et les étranges événements des « Carrières d'Amérique ».

 

Les révélations sont lourdes de conséquence. Finalement, le fameux savant, incapable de porter à lui seul ce lourd fardeau, finit par se « mettre à table ». Il est l'inventeur du Vriliogire, appareil révolutionnaire capable de franchir des distances énormes à une vitesse prodigieuse. Sa « machine » comporte, en autre, deux hélices, une à la partie inférieure, l'autre supérieure, mues par un arbre à came, simple tige métallique obéissant elle-même à un moteur de très petite taille alimenté par une source énergétique quasiment illimitée : le « Vrilium ».

Hélas, alors qu'il devait en pratiquer les essais, un soir un homme en fuite ,Coxward-,pénètre dans son laboratoire afin de se cacher dans ce qu'il croyait être un placard et activa par mégarde le système de mise en route. Le savant assista impuissant au décollage de son invention. Probablement le voleur eut un évanouissement en raison de l'accélération de la machine.

 

Entre temps, l'appareil fila au gré de sa fantaisie au dessus de Paris. A son réveil, ignorant qu'il se trouvait en altitude, Coxward, en sortant brusquement de sa prison, fut précipité dans le vide pour finir empalé sur les grilles de l'Obélisque. Peu après, le Vriliogire s'écrasera où vous savez. C'est ici que le journaliste découvrit une facture au nom de Randon, probablement oubliée dans l'appareil.

A présent, il faut sans attendre se rendre à Paris, alerter la police et surtout arrêter l'appareil qui semble vouloir s'enfoncer dans les profondeurs de la terre. Arrivés sur place, la théorie semble être une fois encore plus évidente que la pratique et suite à une fausse manœuvre où plutôt une maladresse du détective, se produit un formidable flash d'énergie provoquant un gigantesque effondrement de terrain. Bobby, Athel et Labergère disparaissent dans un terrible hurlement. Fort heureusement, les héros ont la peau dure, ils sont vivants mais prisonniers sous terre. Équipé d'une sorte de stylo, alimenté par l'énergie du Vrilium et faisant office de torche, Athel repère l'appareil, dont l'hélice vient d'être arrêtée net par une roche très dure.

 

A l'intérieur se trouve une bonne petite réserve de tiges de Vrilium aux multiples usages. L'exploration peut alors commencer. Après des heures d'une marche exténuante dans un immense réseau de galeries, le groupe se heurte à une paroi gigantesque. Pas question de faire marche arrière, il est temps d'utiliser la substance magique, quelques tiges suffisent pour faire voler l'obstacle en éclats. De l'autre côté ils découvrent une impressionnante caverne brillant de mille feux. Des diamants? Non, de la glace, un incroyable spectacle de roches aux formes titanesques figées dans une éternité froide et silencieuse : au moins six degrés au-dessous de zéro. Cependant dans cette blancheur immaculée, d'immenses formes sombres se détachent de façon significative. D'un pas hésitant, ils s'approchent, Athel est au comble de l'évanouissement : Également prisonniers de la glace ils aperçoivent par transparence une quirielle de monstres antédiluviens. Quel bonheur pour un homme de science. Mais après des heures d'observations harassantes, il leur faut toutefois prendre un peu de repos. Le réveil sera des plus spectaculaire, autour d'eux, tout se met à fondre. Probablement l'ouverture de la grotte faisant entrer une grande quantité d'air chaud. Reste à expliquer la provenance de ces bruits sourds, comparables à des pas gigantesques, accompagnés de rugissement tout droit sortis de l'enfer. Les bruits se rapprochent, mais avant de pouvoir distinguer quelque chose, la voûte de la caverne s'effondre dans un fracas de fin du monde. Un immense rayon de soleil perce enfin les ténèbres.....

 

Huit heures du matin, un quartier paisible de Paris, alors que tout semblait annoncer une belle matinée, un groupe de ménagère assiste affolé au passage d'un... mammouth. C'est ensuite au tour d'un brontosaure, d'un tricératops, un mégathérium, un iguanodon et pour conclure sur le vol impressionnant d'un ptérodactyle. L'état d'urgence est déclaré, la troupe encercle la capitale prête à payer de sa vie la protection de la population. Mais alors que les canons se préparent à entrer en action, l'incroyable se produit. Les mastodontes, comme subitement privé de l'étincelle de vie, s'écroulent les uns après les autres. Le temps écoulé dans la glace n'était peut-être qu'un sursis ?

 

Ces animaux n'avaient pas leur place au XXe siècle, la nature ne pouvait tolérer un tel anachronisme. Bobby et Labergère sont retrouvés hagard mais sains et saufs, accueillis comme des héros. Le savant quant à lui, repose sûrement dans le gigantesque éboulement, emportant avec lui le Vriliogyre et son extraordinaire source d'énergie, la science restera orpheline de cette précieuse découverte. Comme quoi, l'événement le plus insolite voir même le plus insignifiant peut entraîner des situations dont on ne peut mesurer les conséquences.

Aux origines de Jurassic parc!


Que voilà un texte dans la grande tradition des romans d'aventures. Plusieurs intrigues se succèdent et si l'éternel départ sous forme de roman à énigme reste de rigueur, l'ouvrage bascule rapidement dans la conjecture la plus débridée. Les personnages y sont d'une facture classique : le savant, le détective et le reporter jeune et dynamique, mais leur profil reste bien sympathique et la lecture est plaisante et jamais laborieuse.

Les événements se succèdent à un rythme soutenu ne laissant que rarement le lecteur dans de profonds moments de désespoir. L'auteur, bien connu des amateurs de ce blog, n'est pas avare pour nous citer quelques ouvrages de référence puisque, comme il l'explique lors d'une conférence extraordinaire faite à l'académie des Sciences, le nom de Vrilium vient du mot Vril, une substance toute aussi extraordinaire, utilisée par sir Henry Bulwer Lytton dans son roman : La Race Future, je cite :

 

« II s'agit dans ce roman utopique, une anticipation de l'avenir, d'un peuple que la science a armé d'une force si puissante, si irrésistible et à la fois si maniable, qu 'il n 'est pas d'obstacles qu 'elle ne renverse, de résistances qu 'elle ne brise. »


Dans ce « Roman Mystérieux », les inventions vont se succéder les unes après les autres, de simples ébauches aux produits terminés, de la voiture ultrarapide, du moteur de poche en passant par la pilule nutritive, la cabine de téléphone volante, l'énergie nucléaire... j'en passe.

Saluons Lermina pour la dernière partie de son roman, complètement hallucinante où nous assistons à l'invasion de Paris, sous le regard de ménagères hystériques, par des créatures préhistoriques. Même le professeur Tornada du sieur André Couvreur n'avait osé le faire. Une catastrophe supplémentaire à rajouter aux malheurs conjecturaux de notre capitale.....Pourquoi tant de haine?

Fort heureusement l'histoire finira très bien avec tous ces mastodontes victimes d'un mal incurable : le temps qui passe. Dommage, un affrontement armé versus dinosaures aurait fait date dans les annales de notre genre préféré. Au final un agréable bouquin, qui conserve encore tout son charme et toute sa fraîcheur et contrairement aux dinosaures rencontrés dans ses pages, le temps n'a aucun emprise sur le texte de Lermina.

 

Je trouvais injuste d'ignorer une tel petit plaisir de lecture et je ne suis pas le seul puisque « Les moutons électriques » dans leur collection « La bibliothèque voltaïque » viennent de rééditer ce petit chef d'œuvre d'aventure scientifique. Petite mention spéciale également pour la couverture avec son vert reposant et qui nous offre une créature fort singulière, dont le regard fixé sur le héros semble en dire long sur sa fringale plusieurs fois millénaire.

Un classique de Tallandier « Les Romans Mystérieux » qui n'aurait pas dépareillé dans « Les Récits Mystérieux » de Méricant. La ressemblance des titres reste frappante, à vous de juger.

A noter que l'édition pré originale de ce texte est sortie en revue dans « Le Plein Air » (A partir du N° 41 du 19 Juillet 1910), vous avez d'ailleurs une reproduction de cette magnifique couverture juste après ce texte et le moins que l'on puisse dire c'est qu'à l'époque, elle a dû décontenancer plus d'un lecteur.

 

Pour les amateurs de curiosités je vous recommande également la lecture de son excellent roman « Mystère –ville » ( dont vous trouverz un résumé sur les pages de ce site) sous le pseudonyme de William Cobb qui fut hélas uniquement publié dans la revue « Journal des voyages » écrit et donc illustré avec la généreuse participation de Albert Robida.

 

Bibliographie Sélective de Jules Lermina.


- « Histoires incroyables » en deux volumes. Éditions Boulanger.1885. Réédition : Éditions Chanteloup (avec le volume « A brûler ») en 1985. Éditions Tiquetonne 1990. Éditons Lulu Pr.2008

- « Histoires incroyables » Éditions Savine.1888.

- « A brûler conte astral » Éditions Méricant, nouvelle collection illustrée N° 22. Vers 1888.

- « L'élixir » de vie. Éditions G.Carré.1890. Rééditons : Dodo Press 2008

- « Le secret des Zippélius » Éditions Méricant, nouvelle collection illustrée N° 22 (sd). Éditions Boulanger.1893

- « La bataille de Strasbourg » en deux volumes. Éditions Boulanger.1895.

- « Mystère-ville » sous le pseudonyme de William Cobb. Dans la revue « Journal des voyages » du N° 418 du 4 Novembre 1904 au N°434 du 26 Mars 1905.

- « L'effrayante aventure ». Pré-originale dans la revue « Le plein air » du N° 41(Juillet 1910) au N° 60 (Décembre 1910) .Éditions Tallandier « Les romans mystérieux ».1910. Réédité aux « Moutons électriques » collection « Bibliothèque Voltaïque »2011 (Tirage limité 50 exemplaires).

Si vous souhaitez lire cette extraordinaire aventure n'hésitez pas à le commander sur le lien en cliquant ci-joint sur l'image. Attention édition à faible tirage donc ne tardez pas trop!

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"les planétes pilleuses" de Jean-Pierre Laigle. Pour lire l'article, cliquez sur l'image

"Une journée en l'an 2000" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image

Maurice Renard par Jean Cabanel. Cliquez sur l'image pour lire l'article

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie