Dans les six articles que vont constituer cette rubrique :

 

« Êtres étranges, fils de la science et du rêve »

« Si les petits devenaient grands »

« Les habitants de la lune »

« Avons nous des petits cousins de la famille du système solaire »

« Voyages merveilleux aux cités futures »

« Chez les martiens »

 

Je vous propose un voyage assez inattendu à une époque où toutes les hypothèses allaient bon train , nourries en cela par un courant littéraire assez inhabituel et connaissant dans les années 20 un essor assez considérable. Une période riche en parution car nous sommes dans le premier quart du XXéme siècle et de nombreux auteurs comme Maurice Renard, Rosny Aîné,Léon Groc, Gustave Lerouge,Maurice Champagne, René Thévenin, Jean de la Hire,H.J.Magog....et tant d'autres, publièrent des récits pour l'époque classé comme « aventures extraordinaires » pour les uns et « Merveilleux scientifique » pour les autres.

La totalité de ce que vous allez lire dans les jours à venir, provient de la revue « Le petit Robinson » sous titré « Chasse, Voyages,Aventures » qui en cette année 1925 fut assez riche en spéculation, comme vous allez pouvoir le constater( exception faite de « Si les petits devenaient grands » qui paru lui en Juillet 1924). On y retrouve de nombreuse références à certaines hypothèse scientifiques (très hasardeuses) mais surtout à de nombreux écrivains qui visiblement marquèrent la plume du rédacteur de ces articles, non signés mais de toute évidence rédigé par un certain A.Chaplet, dont on retrouve la signature dans de nombreuses autres rubriques du même genre. Il est assez intéressant de constater la mise en exergue d'une bonne quantité de romans à une époque où le genre était assez mal défini et dont finalement les revues parlaient très peu. En soulignant bien évidemment qu'il s'agit plus d'un petit guide à l'usage du jeune garçon en mal d'aventures extraordinaires, il n'en reste pas moins la preuve que certains écrivains s'efforçaient par le biais d'une revue destinée aux enfants, de faire découvrir une facette de notre littérature de l’imaginaire que peu de gens connaissaient à cette période.

Il n'est donc pas surprenant de constater que René Thévenin, auteur du « Collier de l'idole de fer »(Tallandier Bibliothèque des grandes aventures N° 221924) de « Les chasseurs d'hommes » ( La renaissance du livre 1933) et de « L’ancêtre des hommes » (Dans la revue « Sciences et Voyages » 1932), en fut le directeur et par voie de conséquence, habitué aux littératures de l’imaginaire, l’instigateur ou du moins un brillant défenseur . C'est d'ailleurs lui qui lors de la parution du premier numéro de la revue commencera les « hostilités » avec un pur roman d'aventure dans la grande tradition de l'époque « Les aventures de deux petits chasseurs de fauves » épopée qui se terminera au N° 31 (3 Février 1925) pour laisser la place à un autre roman à épisode tout aussi dépaysant : « Aventuriers malgré eux » sous la houlette cette fois d'un autre grand nom de la littérature conjecturale : Léon Groc !

 

Voici la publicité que l'on trouvait en première page du N°1 du «Petit Robinson »

Êtres étranges, fils de la science et du rêve « Le Petit Robinson » N°34 du 24 Février 1925

 

Bien avant Jules Verne et H.-G. Wells, les romans « scientifiques » étaient à la mode : Cyrano de Bergerac conduisit ainsi dans la luné ses contemporains curieux d’excursions extraordinaires, le savant Fontenelle ne dédaigna point d’errer dans des astres bien plus lointains que notre satellite où Voltaire lui-même conduisit les lecteurs de Micromégas.

On ferait, en comparant tous les types d’êtres bizarres qu’imaginèrent ainsi sa­vants et littérateurs, une bien étrange biologie : mais il faudrait pour la faire complète, un énorme bouquin et des années de travail. C’est pourquoi nous nous bornons ici à l’esquisse rapide de quelques types particulièrement curieux de créatures étranges qui vécurent dans le monde du roman.

Toutefois, nous laissons de côté cer­tains héros de fiction dont le caractère est à la fois trop abstrait, trop vague, trop fantastique. Ainsi par exemple, le fameux Micromégas « citoyen de l’une des pla­nètes qui tournent autour de l’étoile nommée Sirius... avait huit lieues de haut », mais était toutes proportions gardées, tout à fait du type humain, jusques et y compris le point de vue in­tellectuel : il avait l’esprit de M. de Vol­taire. C’était une étiquette plutôt qu’un personnage...

 

Faune de cauchemars dans une île du Pacifique

 

Cette île, c’est l’île du Docteur Moreau, une des premières créations fantastiques de Wells, sa meilleure peut-être. Pour­tant, on connaît moins ce livre que bien d’autres du même auteur : il était peu connu quand il le publia, et de l’autre côté de la Manche comme de ce côté-ci, telle œuvre médiocre signée d’un nom fameux se vend cent fois plus que tel chef-d’œuvre d’auteur ignoré du grand public. Or donc, le savant vivisectionniste, dégoûté de la piétiste Angleterre où il ne peut vivi- sectionner en liberté, s’isole dans une petite île déserte avec une collection d’animaux qu’il tente de perfectionner. D’opération en opération, il parvient à les rendre capables de parler comme des hommes de se comporter comme des hommes, de penser comme des hommes. On devine que cette histoire fantastique est commode occasion d’une satire de l’humanité : satire d’autant plus cruelle peut-être que l’auteur se garde bien d’insister sur sa raillerie et qu’on doit lire entre les lignes pour deviner son des­sein. Ces faux hommes, d’ailleurs, sont mal métamorphosés : un jour la nature prend le dessus, ils se révoltent, le tigre, le lion redeviennent des êtres san­guinaires et les étranges insulaires s’en­tre-tuent pour s’entre-dévorer.

 

Humains artificiels

 

Les progrès scientifiques extraordinaires réalisés depuis un siècle ont donné à penser que mécaniciens et électriciens parviendraient quelque jour à créer dè toutes pièces des automates à qui la via ne manquerait plus. L’écrivain célèbre Villiers de l’Isle-Adam, suppose ainsi dans un de ces romans que le fameux Edison parvient à créer de toute pièce une Ève future automate, mais donnant absolument l’illusion de la vie et capable d’inspi­rer le plus grand amour ! Un écrivain tchèque reprit ce sujet au cours de ces de ces dernières années pour le porter au théâtre.

On put voir l’an dernier sur une scène parisienne, des acteurs grimés en hommes- machines des temps à venir, machines si perfectionnées que, lassés un beau joue de n’être que des esclaves aux mains de leurs conducteurs, les robots’ s'insurgèrent et massacrèrent les humains...

Homme-poisson, oiseaux-géants, Centaures

Le héros principal d’un roman d’aven­tures fantastiques, écrit par La Hire, résulte, comme les sujets du DT Moreau, d’une expérience faite par un biologiste. Il possède des « ouïes » ni plus ni moins qu’un poisson, ce qui lui permet de vivre sous l’eau et de se livrer là aux prouesses les plus étonnantes.... grâce auxquelles le romancier peut mijoter les péripéties les plus invraisemblables pour doser savamment l’intérêt de son feuilleton!

Dans une nouvelle de Wells, un natu­raliste découvre dans des marais madécasses, un œuf d’æpyornis : oiseau géant disparu de notre globe depuis des millé­naires. Or, cet œuf est si bien conservé qu’un poussin (gros comme une belle oie, en sort un jour. Il devient si grand (fig. i), que son éleveur, de peur d’être dévoré, le tue, après avoir manqué d’être tué ! Nous voyons réapparaître des oi­seaux géants dans une autre œuvre du célèbre romancier anglais, mais ils ne jouent que des rôles de comparses près d’êtres humains, également transformés en géants par des biologistes en. mal d’expériences.

Mentionnons enfin, pour mé­moire les êtres surnaturels d’origine mythologique, utilisés par quelques romanciers . modernes,en particulier Lichtenberger (dans « Les Centaures ») et Marcelle Tinayre (dans « Le bouclier d’Alexandre ») qui représentent des Centaures, ces singuliers assemblages d’un corps de cheval dont le cou est rem­placé par une poitrine humaine ayant des bras et une tête d’homme. Ces Centaures agissent d’ailleurs, tout à fait comme des hommes, s'ils courent beaucoup à l'occasion.

 

Les Xipehuz

 

« C’était mille ans : avant le massement civilisateur d’où surgirent plus tard Ninive, Babylone, Ecbatane... » C’est ainsi que les Rosny corn commencent un de leurs romans.

Les hommes primi­tifs d’une tribu erran­te rencontrent un jour d’étranges formes « cô­nes bleuâtres, translu­cides, la pointe en haut, chacun du vo­lume à peu près de la moitié d'un homme ; quelques raies claires, quelques circonvolu­tions sombres, parsemaient leur surface ; tous avaient vers la base une étoile éblouissante »... Ces mystérieuses formes sont souvent asso­ciées pour former un cercle, mais elles s’éparpillent parfois. Quand elles abor­dent des hommes, les formes, de préfé­rence, tuent les guerrier, par simple contact., Mais on peut leur échapper par une Suite rapide, les étranges êtres ne s'éloi­gnant jamais les uns des autres qu’ à une dis­tance maximum assez réduite. Les Xipehuz parlent entre eux au moyen de rayonnements lumineux de formes diverses.

Le héros Bakhoren découvre heureuse­ment que le Xipehuz est vulnérable ; une flèche suffit à le tuer. Et les hommes., sous la direction de Bakhoren réussissent à exterminer complètement, l’an du monde 22649, leurs étranges ennemis.

 

 

Fantastiques êtres souterrains

 

Le voyage de Nikola Klimius dans le monde souterrain, fut publié en latin au XVIIIme siècle, et on sut bientôt que son auteur était le baron de Holberg, histo­rien Scandinave qui se délaissa de ses travaux sérieux pour un romam d’aven­tures extraordinaires... prétexte à satiriser les hommes. C’était alors la mode et tout le monde connaît les Voyages de Gulliver, publiés dans le même esprit.

En explorant une caverne, Klimius tombe dans un abîme où il lutte contre des sortes de griffons, après quoi il pénètre dans le monde des hommes-plantes. C es êtres étranges ont d’ailleurs tout à fait le comportement d’hommes... d’une société idéale. « Telle est la coutume de cette nation de ne mettre aucune différence entre les sexes pour les charges de l’État », assure ce précoce féministe.

Les « Potuans » sont d’une tolé­rance d’une sobriété, d’un équitable admirables, que Klimius donne évidemment en exemple aux hommes.

Et Potu est une Salente un peu extra­vagante, d’où on bannit finalement l’explorateur qui fait de l’antiféminisme.

Klimius part alors pour le royaume des Martiens, sorte de sapajous qui ressem­blent étonnamment au moral à des hommes : ils sont flatteurs, bavards, cruels, vindicatifs. Heu­reusement, l’explorateur parvient-il à s’échapper: après quel­ques jours de naviga­tion, il aborde une contrée qu’habitent d’extraordinaires mélo­manes, puis une terre habitée par des animaux qui, au lieu de s’entre -dévorer, s’arrangent fort bien entre eux, grâce à l’utilisa­tion des facultés de chaque espèce : les éléphants sont sénateurs, les caméléons sont courtisans « à cause qu’.ils sont-sujets au changement », les tigres-sont soldats, et les jeunes veaux sont instruits pour faire des officiers de marine ! Cet Holberg devait avoir à se venger des marins !

 

Suite de cette merveilleuse exploration au prochain épisode!

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie