La revue « Sciences et Voyages » publia pas moins de six numéros spéciaux de 100 pages appelés « Almanach scientifique » et dans lesquels il vous sera possible de lire quatre textes conjecturaux : « Le secteur fatal » de Gabriel Bernard (N°3 1923), « Le voyageur éternel, ou les prospecteurs de l'infini » de José Moselli (N°4, 1924), « Le messager de la planète » de José Moselli (N°5, 1925) et « La cité du gouffre »toujours de José Moselli ( « Almanach Pittoresque de Sciences et Voyages » N°6, 1926). Revue extrêmement difficile à trouver, elle fut l'une des rares à mettre à l'honneur le talent d'un auteur qui à l'époque ne fut jamais publié en volume : José Moselli. Outre de nombreux articles purement scientifiques, il y en à d'autres à caractère purement conjecturaux, ou les auteurs vont extrapoler sur certaines inventions : « Qu'est-ce au juste que le rayon diabolique ? », « Ne rions pas de ce projet, le chemin de fer aérien sera peut-être le métro de l'avenir » ou « La maison sans feu ». Mais l'un des plus amusant reste sans nul doute celui dont je vous propose ici la reproduction où l'auteur se pose quelques questions, assez justifiées d'ailleurs, sur la possibilité d'une existence de vie sur Mars et qui plus est, doté d'une intelligence supérieure à la notre. Par un raisonnement ne laissant aucun place aux spéculations, il nous démontre toutefois,pourquoi la présence d'une telle civilisation est impossible et je vous laisse donc découvrir son hypothèse.

Ah, merveilleuse époque ou l'on ne doutait de rien et où il était encore possible d'échafauder de bien curieuses théories !

 

 

« La fumisterie des sans fils Martiens » article paru dans « L'almanach Scientifique » de 1924 N°4, page 82. Illustration non signée.

 

On s’est fort occupé, ces temps der­niers, de la planète Mars, et, il faut bien l’avouer, beaucoup de nos con­frères ont, à ce propos, avancé des hypothèses plutôt... fantaisistes.

Mais la palme appartient, dans cette cir­constance, aux reporters américains... Ces derniers ont été jusqu’à annoncer urbi et orbi que les Martiens nous avaient envoyé d’innom­brables « sans fil », qui empêchaient M. Mar­coni de dormir.

Les habitants de la planète, qui porte le nom du dieu de la guerre, seraient donc, d’après les journalistes d’outre-Atlantique, très avancés dans le domaine des sciences appliquées. Ils ne se contenteraient pas de creuser des canaux, mettant en communication leurs mers inté­rieures, ils auraient découvert avant nous les ondes hertziennes !...

Mais d’abord, ces habitants existent-ils ?

Tout est là, en effet. S’ils n’existent pas, les fameux canaux sont un mythe et les pré­tendus « sans fil » seraient tout simplement dus à des décharges électriques provoquées par des orages...

Dans son charmant ouvrage, qui fit la joie de notre lointaine jeu­nesse, nous voulons parler des « Mondes ima­ginaires et des mondes réels », Camille Flam­marion écrivait que « ce que l’on peut dire de plus rationnel et de plus probable sur les habitants de Mars, c’est qu’ils doivent of­frir plus de ressem­blance avec nous que les habitants de toute autre planète de notre système, car si les caractères organiques et peut-être aussi les facultés mentales sont en harmonie avec le monde auquel nous ap­partenons, et si la constitution des êtres est en corrélation in­time avec la nature de laquelle dépendent ces êtres, on est légitimement amené à cette conclusion : que, semblables par

leur ordre astronomique dans notre groupe solaire, ce globe et le nôtre sont semblables par leur conditions d'habitabilité et par leur habitaion même »

De son côté, un savant, dont la perte sera longtemps regrettée, Edmond Perrier, étudiant, dans « la Vie dans les planètes », les conditions d’habitabilité de Mars, s’exprimait ainsi :

« On peut imaginer que les hommes de Mars, grands, parce que la pesanteur y est faible, blonds, parce que la lumière y est atténuée, ont quelque chose, avec plus de gracilité,des membres de nos Scandinaves. Ils ont aussi probablement le crâne relativement plus élargi, parce que les muscles masticateurs ont plus vite cessé de grimper sur ses parvis et de les comprimer ; ils ont, au contraire, contribué à l’élargir, en tirant les os pariétaux en bas et en dehors.

« Un tel développement crânien comporte un cerveau plus développé, des organes, des sens plus subtils ; il est donc probable que le front des Martiens est plus haut et plus large que le nôtre et leur crâne plus volumineux par rapport à leur face.

« Leur énorme tête, leur vaste poitrine, leurs membres longs et grêles leur donnent un aspect général assez différent de celui que nous présentons. Leur nez puissant, à narines mobiles, leurs grands yeux, leurs larges pavil­lons auditifs, constituent un type de beauté que nous n’apprécierions sans doute pas beau­coup, à moins qu’il ne nous charmât par un rayonnement d’intelligence que l’on pourrait qualifier de surhumain. »

Cependant, après avoir exalté la supé­riorité des Martiens sur les Terriens, Ed­mond Perrier mettant en doute la réalité des canaux, ajoutait :

« Il est peu probable que les canaux de Mars soient des œuvres d’art et la preuve qu’on pensait tirer de leur stupéfiant déve­loppement en faveur de l’existence du sur­homme martien tombe par cela même ! »

Ah ! ces canaux, en a-t-on assez parlé !

On sait qu’ils furent aperçus d’abord par l’astronome italien Schiaparelli et qu’un autre astronome, Percival Lowell, directeur de l’Observatoire de Flagstaff, dans l’Ari­zona, leur a consacré un important ouvrage. Et, tout d’abord, cet observateur s’est demandé pour quelle raison les Martiens se seraient décidés à construire leurs canaux ?

L’analyse spectroscopique aurait révélé que la planète est à peu près dépourvue d’eau, sauf dans les régions polaires. Et c’est préci­sément pour amener cette eau qui leur manque, dans les terres centrales, que les avisés Mar­tiens auraient réalisé l’œuvre magnifique et grandiose qu’on leur prête.

«Tout le monde, dit M. Percival Lowell, dans le livre qu’il a écrit sur sa planète favorite, ne peut pas voir d’emblée ces traits délicats, même quand on vous les montre et, pour en

apercevoir les détails les plus fins, il faut un œil pénétrant et exercé, observant dans les meilleures conditions.

« Vu ainsi, toutefois, le disque de la planète prend une apparence singulière. Il semble entouré partout d’un filet. Comme une toile d’araignée tendue sur le gazon un matin de printemps, un réseau de fines lignes réticulées le recouvre et, avec un peu d’attention, on le voit l’embrasser d’un pôle à l’autre.

« Toutes ces lignes sont d’une largeur uni­forme et d'une grande longueur. Ce sont les canaux de Mars. »

Malgré l'autorité de Schiaperelli, de Percival Lowell et de tant d’autres, les canaux de Mars ont perdu, au cours de ces dernières années, un grand nombre ce leurs partisans. Car il faudrait d’abord prouver que les Martiens existent. Et ce ne l’est pas encore.

Que la chose soit possible, nous n’en dis­convenons pas ; la nature manifeste sa puis­sance et la complexité de ses phénomènes dans des conditions si merveilleuses, qu’il serait antiphilosophique de limiter son action. Et il y a de grandes probabilités, en effet, pour que Mars soit habité.

Mais cela ne veut pas dire que les Martiens soient capables de transformer le relief de leur planète et de nous envoyer des « sans fil ».

Actuellement, nous sommes en mesure, ou à peu près, de faire parcourir à une onde hertzienne la circonférence terrestre, c’est-à- dire, 40 000 kilomètres, mais qu’est-ce que cette distance auprès de celle qui nous sépare de Mars, même quand ce dernier est à son point le plus rapproché de la terre, c’est-à-dire quelque 14 millions de lieues !...

Il faudrait donc supposer que les Martiens auraient inventé des générateurs d’ondes d’une puissance dont nous ne pouvons avoir aucune idée, accompagnés — car s’ils nous télé­graphient, c’est avec l’espoir d’obtenir une réponse — d’organes de réception auprès des­quels nos détecteurs les plus perfectionnés ne constitueraient qu’un premier balbutiement.

D’ailleurs, les savants illustres auxquels nous avons demandé leur opinion touchant les « sans fil » martiens — et parmi ces savants il convient de citer avant tous notre grand Branly — nous ont exprimé énergiquement leur scepticisme.

Les communications interplanétaires seront peut-être réalisées un jour, mais nous n’en sommes pas encore là, et, en ce qui regarde particulièrement celles avec Mars, il faut les considérer comme des inventions écloses dans les cerveaux de reporters à court de copie. Et il y en a même en Amérique !...

 

Georges Wulff.

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"les planétes pilleuses" de Jean-Pierre Laigle. Pour lire l'article, cliquez sur l'image

"Une journée en l'an 2000" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image

Maurice Renard par Jean Cabanel. Cliquez sur l'image pour lire l'article

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie