Lorsqu'il y a plusieurs années, Julien m'avait évoqué l'idée d'écrire un livre où les héros seraient des gueules cassées enquêtant sur des meurtres mystérieux sur fond de loterie nationale, inutile de vous dire que j'avais été emballé. Non seulement il allait mettre sur le devant de la scène des personnages atypiques et malheureusement oubliés de notre mémoire collective, mais utiliser une intrigue dans le Paris des années 30 qui ne pouvait se révéler que jouissive pour les amateurs d'aventures et de mystères que nous sommes. Lorsque je regarde à présent ce volume, magnifiquement illustré par Melchior Ascaride dans son tirage de luxe, je me dis que cette longue maturation pour coucher sur papier cette extravagante aventure plus que réussie, est le signe d'un auteur soucieux de son public, respectueux de son plaisir de lecteur mais aussi de dresser, avec une méticulosité qui lui est propre, un tableau d'une capitale bouillonnante dans un entre deux guerres propice à une paranoïa toute justifiée avec la montée de l'extrémisme, l'explosion du nombre d'espions tant à la solde des nazis que celle de Staline ( le NKVD les services secrets Soviétiques) et les actions des groupuscules comme « Action Française », « les Jeunesses Patriotes » et l'arrivée du « Front Populaire ». Les temps sont aux réformes et aux changements et c'est au milieu de ce chaos idéologique que le colonel Yves Emile Picot à l'origine du terme des « Gueules cassées » va dépêcher trois de ses fidèles baroudeurs pour résoudre une bien singulière affaire. En effet une épidémie de meurtres mystérieux frappe les malheureux gagnants de cette juteuse loterie qui, si on n'y met pas un terme rapidement, risque de décourager la populace et du coup réduire à néant la seule source de revenue octroyée à ces fidèles combattants qui outre leur vie, laissèrent une partie de leur identité dans la boue nauséabonde des tranchées de la guerre de14/18. La police semble être d'un piètre secours face à la détermination des scélérats qui, non content de refroidir une fois pour toute les élus de ce jeu de hasard mais se payent le luxe de leur abandonner le ticket gagnant . Après une enquête rocambolesque où les crimes les plus crapuleux laisseront la place à une thèse déroutante avec cette matière épineuse et ardue, les mathématiques, sujet ô combien banni de notre mémoire de collégien, notre sympathique trio va se retrouver en équilibre sur le bord vertigineux de l’abîme des probabilités. La solution va alors leur exploser une fois de plus à la figure, mais est-il possible de causer plus de dégâts que les dommages subits par « cette gueuse de science » ? La réponse est aussi vertigineuse que inattendue !

Dans cette nouvelle facette du talent de l'auteur, force est de constater que ce qui prime, c'est avant tout notre plaisir mais également le sien. On sent qu'il a pris un réel entrain à écrire cette histoire en nous concoctant un curieux mais explosif mélange qui du roman d'espionnage au roman d'aventure scientifique, passe par la case historique et sociologique en explorant les couches du quotidien de la classe prolétaire de cette France qui entre deux guerre vivait dans une certaine insouciance convaincue qu'elle avait probablement vécue « la der des der » .Un pays profondément meurtri par l'horreur d'une guerre où le progrès s'est mis du coté de la souffrance et de la destruction , laissant de terribles cicatrices sur les corps perclus de stigmates des survivants qui s'efforcent coûte que coûte de continuer à vivre une vie normale . C'est en cela également que je tire mon chapeau à Julien, car certes il écrit ici un roman fantaisiste où l'imaginaire règne en maître absolu mais il n'en néglige pas pour autant toute la dramaturgie de ces fantômes d'un passé révolu et qui rappellent à cette jeunesse insouciante combien fut grand le sacrifice de leur génération. A la manière d'un fil conducteur l'auteur nous plonge le temps de courts chapitres,au cœur de la folie des hommes, celle où Alexandre Gendrot, héros malgré lui de cette mystérieuse enquête, perdit une partie de son identité, reliquat de souvenirs aussi douloureux qu'angoissant et qu'il revit toutes les nuits comme un cauchemar qui n'aura de cesse qu'à sa mort :

« Il a eu de la chance »

Cette voix retentit encore comme un terrible glas annonciateur d'une vie de souffrance : Malheur aux gagnants ! Ce titre pourrait alors avoir une double signification par sa portée sociale. Vibrant hommage à tous ces hommes qui payèrent un lourd tribu de chair pour une cause au final qui échappe à notre entendement. Mais le roman parfois un brin grave sur le fond reste fort heureusement léger sur la forme et lorsque nous suivons les pérégrinations de notre triplette de vétérans, le ton est plus à la légèreté. Gendrot, Fend-la-gueule et Piquemouche, par leur gouaille et la manière dont ils jouent de leur handicap, en font des personnages fort sympathiques et attachants. Mais attention, ici  on ne verse pas dans le sentimentalisme, les personnages jouent de leur physique non pas comme support d'une quelconque pitié, bien au contraire on fini par oublier leur handicap et l'humour qu'ils utilisent comme un miroir à notre propre gène nous renvoie l'image d'une bande de copain aussi potaches que dégourdis. D'ailleurs, l'auteur se plaît à utiliser leurs « différences » comme un signe de normalité en utilisant, petit clin d’œil bien placé, aux fascicules que l'un d'entre eux va trouver chez un bouquiniste et mettant à l'honneur les aventures d'un détective cul de jatte !
L'action va bon train et j'ai retrouvé cette même addiction de lecture quand j'avais dévoré les deux tomes des exploits de « Zigomar » parus aux moutons électriques. On retrouve un sens du rythme identique, une succession d'événements tragiques et cocasses qui pousse le lecteur à tourner les pages d'une manière frénétique. Il y a dans cette écriture une légèreté et une telle facilité descriptive que certains chapitres  deviennent des morceaux d'anthologies, comme celui où Piquemouche est la victime d'une tentative d'assassinat que l'on veut masquer en accident suite à l'explosion provoquée par une fuite de gaz : l'homme est aveugle et la description est immersive, comme si nous étions nous-même privés de ce précieux sens de la vue. Et cette visite à l’hôpital psychiatrique où le seul recours aux réponses à leurs nombreuses questions, se cache derrière un homme, un fou ayant tué toute sa famille, mais dont le génie l'a conduit en marge de tout ce qui dépasse l'entendement humain. L'homme est un brillant mathématicien, l'histoire qui va lui être racontée ne manque pas de le déstabiliser et après réflexion, va leur prodiguer un conseil :


« L'aléatoire n'est pas vraiment mon domaine. Julia vous a orienté vers moi, car il sait que je n'ai pas toujours une manière très orthodoxe d'aborder les problèmes mathématiques, quels qu'ils soient…...pour autant, je peux quand même vous conseiller quelque chose. Voyez-vous, si vous croyez que l'homme peut plier l'aléatoire, le contrôler et siphonner la chance, alors il laisse des traces »


Car voyez-vous, nos trois comparses poursuivent un groupe de scientifiques dont les recherches les ont conduits à contrôler les coïncidences, à agir sur les probabilités, en clair interagir sur le hasard au moyen de formules mathématiques. Imaginez la puissance d'une telle découverte entre des mains hostiles, elle pourrait modifier le cours des événements, de l'histoire, changer la face du monde et à l'orée d'une probable guerre, on se doute des conséquences d'une telle puissance entre des mains hostiles !
Va s'ensuivre une course contre la montre, en compagnie d'un curieux animal, capable de « sentir » les perturbations temporelles, petit rappel et clin d’œil à un exercice imposé entre l'auteur et un groupe d'écrivain lors de la rédaction des premiers volumes de la collection Trash ( en tout cas, cela m'a fait penser à cela).
Le roman s’achève comme il se doit par une belle course poursuite où le perfide savant finira par échouer, mais non sans mal, peut-être, avait-il finalement une forme d'empathie pour ses singuliers ennemis.
Original et drôle, enlevé et addictif, encore un coup de maître de la part d'un auteur qui n'a de cesse de renouveler son champ de l'imaginaire et nul doute qu'il trouve avec ce fort divertissant « Malheur aux gagnants » les portes largement ouvertes d'un éditeur pour qui la qualité de ses publications est une incontestable marque de fabrique ;
Je ne voudrais pas terminer en saluant avec un profond respect le travail de Melchior Ascaride qui nous offre depuis quelque temps un travail remarquable et qui trouve par le biais de ces éditions de luxe, le moyen de porter son travail à son plus beau niveau. Le seul problème, et peut-être que l'éditeur devrait réfléchir à cette proposition, c'est que je me sens frustré de ne pas posséder les deux couvertures pour le même volume ( souvent tout aussi belle) et qu 'il ne serait pas idiot d’envisager d'inclure la couverture de l'édition simple, dans celle de luxe.
Je dis ça, mais je dis rien !
En tout cas, bravo les amis, l'imaginaire Français se porte on ne peut mieux et c'est grâce à votre formidable travail : auteurs, illustrateurs, éditeurs !

 

« Malheur aux perdants » de Julien Heylbroeck. Éditions « Les moutons électriques »

Deux tirages : Une édition de luxe cartonnée avec jaquette , limitée à 30 exemplaires. Une classique brochée souple . Couverture illustrée par Melchior Ascaride pour les deux éditions.

 

 

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie