Ce court texte humoristique, soulève une fois de plus la plus vieille thématique de l'anticipation ancienne : Créer ou prolonger la vie !

Dans de nombreux romans et nouvelles, tout y passe, rayon, sérum, fluide, substitution d'organe, magie......Avec ce « L'homme qui prétend ressusciter les morts » ( le titre à lui tout seul est une histoire), nous retombons dans une veine plus « classique » mais les petites anecdotes qui nous y sont révélées sont assez amusantes et qui plus est , une histoire bonifiée par le trait incomparable du grand René Pellos. Pour mémoire, cet artiste participa à l'élaboration de nombreuses histoires pour la revue « Jeunesse Magazine » où il illustra quelques couvertures et participa au roman de Darblin « Face à face avec les monstres » avec de somptueuses planches en couleurs , dessins dont vous retrouverez quelques reproductions dans l'article que j'avais consacré à ce classique du gigantisme animal

 

 

« L'homme qui prétend ressusciter les morts » de Anne Masson dans la revue « Jeunesse Magazine » N°1 du 2 Janvier 1938

 

Pour prolonger la vie, dit le docteur Carrel, il suffirait que l'homme hiverne, comme les marmottes, pendant certaines périodes de sa vie. Trois ans en chambre froide, sans bouger, nourri de liquide, voilà dix ans de prolonga­tion assurés.

- Moi, je préfère rajeunir les humains par les glandes, dit le docteur Voronof, qui a quelque part, dans le Midi, une ferme de singes qu’il appelle « son magasin de pièces de rechange ». Par les glandes, vous pouvez rendre la jeunesse à un vieillard, donner à un enfant la bosse de l’intelligence, celle des sports, ou en faire un géant.

- Et moi, disait le doux professeur Coué avant de mou­rir, j’ai trouvé le secret de l’immortalité. Vous répétez chaque matin en vous levant : « Je vais de mieux en mieux, je n’ai jamais été aussi bien », et c’est mathéma­tique, la mort ni la maladie n’ont de prise sur vous.

Il était à ce point persuadé que, chaque fois qu’on lui annonçait la mort d’un de ses amis, il disait tristement: « Encore un qui s’est laissé mourir par distraction! »

- Eh bien! moi, a dit ces jours-ci le docteur A..., je fais mieux: je ressuscite les morts!...

- Et il a couvert d’affiches les murs de Paris pour en faire publiquement la démonstration.

« Vendredi, à 2 heures, des animaux seront mis à mort. L’arrêt des battements du cœur sera officiellement constaté. Les cadavres seront ensuite ressuscites. »

Une foule se rua, à la date fixée, vers le Laboratoire... et en trouva les portes closes. La séance avait été inter­dite.

 

Les curieux, dépités, s’en retournèrent chez eux et le lapin mort qu’ils apportaient comme champ d'expérience fut mangé sans gloire, le lendemain, en gibelotte.Les curieux s’en retournèrent... mais pas les journa­listes, et, par une porte dérobée, je pénétrai dans la mai­son du miracle.

- Mais non, il n’y a pas de miracle, me dit le docteur A... que j'interrogeai. Seulement une découverte scien­tifique dont les résultats nous bouleversent nous-mêmes.

«  Nous avons pu préparer un gaz à base d’oxygène suractivé, auquel nous avons donné le nom de « gaz vi­tal ». Ce gaz, introduit dans l’organisme par un appareil spécial, y rétablit véritablement la vie.

«  La première expérience, nous l’avons faite sur un chien, mort depuis un quart d’heure et le thorax ouvert.

«  À ce moment, une injection de gaz vital a pu réta­blir la circulation du sang et les battements du coeur pendant plusieurs heures.

« La seconde expérience, nous l’avons faite sur un veau mort depuis une demi-heure. Après dix minutes d’attente, le cœur a recommencé à battre et a continué pendant tout le temps qu’il était soumis à l’action du gaz vital.

« Mais ce qui nous a véritablement bouleversés, c’est notre troisième essai.

« Nous avions pris un cobaye, l’avions mis sous une cloche sursaturée de gaz d’éclairage et soumis dix minutes à cette action. Le cœur s’était arrêté et plusieurs personnes présentes avaient constaté la mort de l’animal.

« Vous savez que les hématies du sang, soumises à l'ac­tion de l’oxyde de carbone, ne peuvent plus s’oxygéner. C’est du moins ce que l’on apprend dans toutes les Facul­tés.

« Eh bien! notre cobaye, transporté mort sous une autre cloche remplie de gaz vital, a recommencé à res­pirer, son cœur s’est mis à battre, et, après quelques minutes, il se dressait sur ses pattes : ressuscité!

Les conséquences d’une telle découverte sont telles que nous n’osons même pas y penser !

- N’avez-vous pas pu expérimenter votre découverte sur l’espèce humaine ?

- Jusqu’à présent, nous avons eu beaucoup de diffi­cultés. Pour espérer réussir, il faut que la mort soit récente, Sinon le sang, coagulé, ne peut plus véhiculer le gaz vital jusqu’aux centres où il peut agir.

« Un soir, pourtant, nous eûmes une grande émotion.

« Nous fûmes appelés auprès d’un homme mort sou­dainement. La mort remontait déjà à six heures.

« J’essayai une piqûre. Nous attendîmes.

«  Je vous assure, je faillis m’évanouir de joie en sen­tant le pouls recommencer à battre sous ma main.

«  Mais les pulsations cessèrent soudain. L’autopsie nous renseigna. Le sujet avait succombé à une rupture de l’aorte, et, dans ces conditions, nous ne pouvions rien pour lui.

«  C’est pourquoi je voulais donner une séance publi­que, afin de faire connaître ma découverte et pouvoir, dans de bonnes conditions, poursuivre mes recherchés. Ressusciter les gens quand ils sont morts, cela peut en intéresser quelques autres...

«  Naturellement, je n’ai rien à faire de corps déchirés. Il faut que le système circulatoire soit intact. Mais les noyés, les asphyxiés pourront, je pense, être sauvés.

« Il faut encore, évidemment, trouver les doses exactes. Ce n’est que sur l’homme même que nous pourrons les chercher...

 

Quelles belles histoires effrayantes n’a-t-on pas écrit sur ce sujet ?

Je me souviens de l’une d’entre elles, particulièrement terrible.

Un docteur avait trouvé la liqueur d’immortalité. Il la but et, tout content, sortit et fut écrasé par un tramway. Qu’importait, puisqu’il était immortel ! On lui coupa deux jambes, puis, le mal s’acharnant, le bassin... Il lui arriva tant d’aventures qu’il ne restait bientôt plus que sa belle tête à la barbe blanche qui parlait, dictait son cour­rier, faisait encore des recherches (comme si ça ne suffi­sait pas), jusqu’à ce qu’une dame un peu étourdie bous­culât le guéridon sur lequel la tête éternelle était posée et la brisât.

Heureusement, il restait un œil intact. La dame, pleine de remords, lui fît faire un encadrement solide, dans lequel il continua sa petite vie.

Et jusqu’à la fin du monde, quand Paris n’était,plus qu’un*amas de décombres, que la Tour Eiffel disloquée s’embourbait, l’œil, pas du tout « dans la tombe », comme disait Victor Hugo, regardait pousser l’herbe autour de son immortalité.

 

Il y a aussi cette légende antillaise, sur la résurrection des morts. De la superstition toute pure, bien entendu!

On assure que, là-bas, grâce à des formules magiques, certains propriétaires arrivent à faire travailler les morts.

Ils les sortent de leur tombe, leur insufflent juste ce qu’il faut de vie, et les emploient aux plus durs travaux des champs.

C’est une main-d’œuvre bon marché, car les « zom­bies », tel est le nom de ces morts vivants, ne sont pas payés. Mais, ajoute la légende, il y a quelques précau­tions à prendre pour les conserver :

Les faire travailler la nuit seulement et leur donner à manger de la nourriture sans sel.

Dès qu’un grain de sel approche les lèvres d’un « zom­bie », il se rappelle qu’il est mort et retourne dans sa tombe.

La fabrication et l’embauche des « zombies » sont punis de mort, car, assurent ceux qui ne croient pas à la Magie Vaudou, ce sont simplement des hommes hypno­tisés, enterrés et vendus ensuite à des chefs d’une entre­prise agricole.

Les autres pays ne sont pas arrivés dans la résurrection — et ça se comprend ! — à des résultats plus complets ! On signale bien des fantômes, çà et là, comme chez la famille Volovan, mais nous sommes encore quelques-uns à attendre de les avoir vus !

 

Le docteur À... a-t-il découvert, comme il l’assure, une façon scientifique de rendre la vie ? C’est une nouvelle qui, depuis le moyen âge, traverse le monde par périodes sans que nous en soyons plus avancés.

Et pourtant, au moment où les avions peuvent venir vider sur une ville les microbes de la peste et du choléra, on serait heureux de penser qu’il nous reste quelque espoir !

Et ce serait une belle lutte que celle où les artisans de la Reconstruction essaieraient de gagner de vitesse ceux de la Destruction.

Mais n’allons pas trop vite... ceux de la Destruction nous ont habitués depuis trop longtemps à triompher...

 

Anne Manson

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

Maurice Renard par Jean Cabanel. Cliquez sur l'image pour lire l'article

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie