« Boâh-Bous-Bot, premier Franc-comtois homme des caverne » une nouvelle de H,Morel publiée dans l'almanach du « Journal du petit comtois » en 1928 et réédité dans le « Bulletin des amateurs d'anticipation ancienne » N°30 (2002) dans un mini dossier consacré à la préhistoire. Une nouvelle humoristique qui devrait plaire à un ami amateur de préhistoire et d'un certain Rosny Aîné, mais pas forcement aux scientifiques car il y a ici une hypothèse sur la cause probable de la disparition des mammouths assez ......coquasse !
Je vous laisse en compagnie de cette famille préhistorique ou l'auteur fut le précurseur de la célèbre et toute aussi amusante série « Silex ans the city »

 

Dans les environs de Beure se trouve une caverne qui servit de refuge aux premiers Hommes de la contrée.

 

Le Doubs à cette époque de la période glaciaire n'était qu'un tout petit ruisseau qui, péniblement, cherchait à tracer son lit. Une végétation de forêt vierge s'étendait partout sur le pays jurassique et notam­ment sur les monts qui dominent le lieu que nous Appelons aujourd'hui Velotte.


En cet endroit, sur les hauteurs, une mince fumée révélait une présence humaine... Le feu était déjà connu, aucune chronique n'a jamais révélé quel fut le Génial inventeur de cet élément obtenu par le frottement rapide de deux morceaux de bois cylindriques !


Or donc, en une cavité rocheuse, vivait caché un homme primitif Boâh-Bous-Bot et ses trois femmes , Lou-Lou, Ba-Ba, Ri-Ri... Boâh-Bous-Bot, homme des cavernes gi­gantesque, était une sorte de gorille poilu, d'une force herculéenne, son langage con­sistait surtout en onomatopées que compre­naient seules ses compagnes. Il avait vaincu Oâh-Zi-Zi et Oâh-Pan-Pan, qui vivaient à quelques lieues de là, du côté de ce qui fut plus tard Montferrand. Par droit de con­quête, Boâh-Bous-Bot s'était arrogé les fem­mes des vaincus : Ri-Ri et Ba-Ba.


A cette époque, la vie était moins chère que de nos jours, et le quatuor n'était pas obligé de passer par le boulanger, le bou­cher et l'épicier. Il vivait donc grassement
de chasse et de pêche sans craindre qu'un agent du fisc vienne prélever l'impôt sur ses revenus!...


Boâh-Bous-Bot et ses femmes ignoraient les beautés de l'organisation sociale ils n'en étaient que plus heureux, vivant libre­ment, ne craignant que les incursions d'a­nimaux sauvages et particulièrement des mammouths.
Précisément, il y avait, à l'endroit où devait s'élever plus tard la splendide cité de Yesonlio, un superbe mammouth mâle, d'une taille colossale, qui vivait là avec un troupeau de femelles et dévastait toute la contrée.


Boâh-Bous-Bot connaissait bien le mons­tre, dont la hauteur atteignait dix fois la sienne, il avait dû fuir devant lui, sa hâche de silex étant impuissante à le dé­fendre.
Mais il s'était juré d'avoir sa peau ! Dans son langage informe il en avait fait ser­ment devant le feu sacré de sa grotte et s'était écrié :
« Boâh-Bous-Bot Gricri-Croicroi Ouûh Gigi. »
Ce qui voulait dire en bon français d'au­jourd'hui : « Je zigouillerai le mammouth ! »
Et mesdames Lou-Lou, Ba-Ba, Ri-Ri avaient, ajouté :
« Ouah Hu-Hu... Ouah GiGi... »
Ce qui voulait dire : « Nous l'aurons! »


Gigi, c'était le mammouth ! Le diction­naire Larousse n'existait pas encore et à l'âge de pierre il était compréhensible que le langage ne fût point académique!
Boâh-Bous-Bot passa de longs mois à aiguiser des silex qui, placés au bout de bambous droits et solides, devaient cons­tituer des pointes de flèches suffisamment acérées pour percer la peau du mammouth, il fallait aussi prévoir le cas où les femelles auraient été d'humeur à venger leur mâle.

Et quand il eut une ample provision de flèches, Boâli-Bous-Bot poussa son cri de guerre : « GA-RA-LA KA-SSE ! » et partit en embuscade...


Et voici qu'un jour il vit venir à lui la troupe des mammouths. Gigi marchant en tête, colossal et superbe, et balayant d'un coup de trompe les fiers sapins qui gênaient sa marche... Tout de suite, la bête éventa l'homme, bien que celui-ci fut caché dans les branches d'un solide chêne. Les oreilles du mammouth eurent un frémissement in­quiétant, les femelles s'arrêtèrent, Gigi fonça en avant, droit sur l'arbre où Boâh- Bous-Bol s'abritait...

« Prrt... » Une flèche partit en sifflant, fila droit à l'œil du mammouth qui s'ar­rêta net, surpris... Que se passait-il donc ?... Dans l'étroite cervelle du monstre la com­préhension de l'attaque sournoise de l'homme minuscule ne s'établissait pas,mais soUs le coup de la douleur Gigi devint furieux.


De toute sa masse, plus lourde que deux locomotives de nos jours, il vint buter sur l'arbre au moment, même où l'homme lan­çait une seconde flèche...
« Prit... » « Floc... » Cette fois, le dard avait pénétré profondément jusqu'au cer­veau. Frappé à mort, le mammouth tomba sur ses deux genoux, fil un effort pour se relever, mais comprit que c'était bien fini et qu'il était vaincu par l'homme...
Alors le grand mammouth poussa un gémissement désespéré, c'était le signal d'alarme qui voulait dire aux femelles : « Fuyez!... »


Et les femelles, affolées, se dispersèrent dans toutes les directions.
Dans un spasme d'agonie, le mammouth renversa le chêne qui abritait son ennemi, mais Boâh-Bous-Bot, agile, sauta pendant la chute et courut s'abriter sous la futaie...


Quand, après quelques soubresauts, le mammouth s'immobilisa. Boâh-Bous-Bot eut un cri de triomphe et ses femmes accoururent !


Fières de leur mâle qui avait vaincu l'indomptable Gigi, les épouses de Boâh- Bous-Bot. en battant des mains, se mirent à danser devant l'énorme cadavre qu'elles insultèrent en vertu de l'adage pratiqué de tous temps :Væ victs ! Puis, ce fut la curée! A l'aide de son couteau de silex, Boâh-Bous-Bot tailla de larges quartiers de chair dans la masse du mammouth... De la peau de la bête il fit des lanières!... On commémora cet événement par de franches lippées qui durèrent plusieurs .jours... La grotte était en fête et comme Noé avait déjà transmis la formule du vin à ses descen­dants et que dans les coteaux la vigne sau­vage, produisant un vin aigrelet, était en abondance. Boâh-Bous-Bot et ses femmes en burent plus que de raison.».

Dans la caverne préhistorique ce fut une « bacchanale » sur laquelle nous n'insiste­rons pas!... La conséquence de cette vic­toire sur le mammouth fut que Boâh-Bous- Bot, pour affirmer sa vigueur, prépara avec l'aide de ses épouses et collaboratrices une nombreuse descendance!... Soiyez certains que celle qui peupla le quartier de Battant plusieurs siècles plus tard et qu'on baptisa les Bousbots venait en droite ligne du vain­queur du mammouth. Aucun doute n'était du reste possible, tous portaient le signe particulier de leur ancêtre Boâh-Bous-Bot : le Gosier en pente!


Une autre conséquence de la mort du monstre Gigi fut celle-ci :
Lou-Lou, Ba-Ba, Ri-Ri. très coquettes, s'étaient, taillées dans la peau du mammouth des robes « princesse » d'un chic suprême, elles avaient, orné leurs cous et leurs chevilles de colliers en poils de « mammouth » d'un effet irrésistible... Un jour, les jeunes frères de Boâh.Bous- Bot, habitant les glaciers de ce qui devait devenir l'Helvétie, vinrent avec leurs femmes rendre visite à leur aîné. Et leurs épouses furent saisies d'admiration devant la mode: lancée par leurs belles-sœurs ! Toutes voulurent être habillées en mam­mouth et posséder des ornements en poils de mammouth. Et comme de tous temps les hommes n'ont jamais rien su refuser aux femmes, ce fut un massacre terrible de mammouths, à tel point qu'ils furent anéantis jusqu'au dernier!... Mais la mode, institution sacro-sainte, était créée, dans tout l'univers chaque femme jeta ses peaux d'ours et de castor démodées pour se vêtir de mammouth...


Même des milliers d'années plus tard, on devait voir à Paris, dans les étalages des bijoutiers, des bijoux en poils d'éléphant ! Rien n'est nouveau sous le soleil ! Mais ceci est une autre histoire...


Sachez seulement que Boâh-Bous-Bot, vainqueur du terrible mammouth Gigi, vécut heureux de nombreuses années, il eut beaucoup d'enfants et beaucoup plus de femmes encore, toutes celles qu'il put ravir à d'autres hommes des cavernes qu'il zigouilla sournoisement en vertu du droit du plus fort!


Et ceci se passait en une cavité rocheuse de Velotte, en l'an zéro, on au-dessous de zéro, de l'époque glaciaire....

 

H. Morel

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"les planétes pilleuses" de Jean-Pierre Laigle. Pour lire l'article, cliquez sur l'image

"Une journée en l'an 2000" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image

Maurice Renard par Jean Cabanel. Cliquez sur l'image pour lire l'article

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie