« Des Insectes Et Des Hommes » : Petit Répertoire des Insectes dans L’imaginaire Ancien.

Ça grouille, ça rampe, ça bruisse.... depuis longtemps les insectes sont synonymes de choses malsaines et répugnantes. Toujours présents dans les histoires les plus horribles, hôtes incontestés des cadavres à des stades de décomposition plus ou moins avancés, ils nous régalent de leurs présences incontournables dans les scènes cinématographiques les plus fantastiques pour ne pas dire «gores». Pourtant il existe une présence plus inquiétante de l'insecte en tant que «nécrophage».

Depuis belle lurette l'homme s'est penché sur l'étude de ses invertébrés pour y découvrir la possibilité d'une menace encore plus redoutable : l'insecte maître du monde !

 

Sa structure bien que simple et n'ayant pas changée depuis l'aube des temps, n'empêche pas moins une organisation sociale des plus complexe et d'un système hiérarchique n'ayant rien à envier à nos plus illustres corps d'armées. Il en résulte une intelligence froide et ordonnée pouvant si le besoin était donné de se lancer à la conquête de plus vastes territoires. Prenons les fourmis où les exemples de destructions massives dans de nombreuses contrées de notre globe ne sont pas rares, sans parler des sauterelles et autres orthoptères. Il n'en fallait pas moins à de nombreux écrivains et cinéastes pour s'emparer de ce phénomène de la nature et d'abreuver un public, blasé de catastrophes naturelles et de savants fous (bien que souvent ces derniers soient liés entre eux par d'infernales expériences) de toute une foule de bestioles aux proportions plus ou moins variables et dont le seul mot d'ordre est « Destruction » !

 

Toutefois, tout, ceci manquerait d'originalité si l'insecte n'agissait que par pur instinct animal et dans un soucis de diversité, ceux-ci prirent dans l'imagination enfiévrée des auteurs, différents aspects : insectes de tailles normales mais dotés d'une intelligence supérieure, insectes géants stupides comme leurs pattes et bouffant tout sur leur passage, insectes de la taille des hommes réagissant comme des humains et dotés d'un langage, les autres aussi sans la parole mais tout aussi redoutables, insectes extra-terrestres, eux encore plus intelligents (normal il viennent de l'espace), insectes rêvant de conquérir le monde.... la liste est monumentale.

 

De toute cette littérature et de tous ces films se dégagent finalement trois points fondamentaux :

- Plus ils sont grands, plus ils sont crétins et vulnérables.

- La fourmi est avec l'araignée en tête du palmarès.

- Leur fonction première est de générer soit la peur soit le dégoût.

Beaucoup penseront «mais que viennent faire les araignées dans un article consacré aux insectes ?» J'ai pris la liberté d'introduire dans cette analyse les arachnides en raison de leur place de choix dans de nombreux classiques de la littérature et du cinéma. Chefs de file de nombreuses séries B et Z, étalant leurs huit pattes velues sur les couvertures bariolées de nos magazines favoris, il n'était de toute évidence pas décent de les laisser dans les caves et les greniers où de toute manière elles continueront à besogner pour notre plus grande terreur. Car voyez-vous, l'araignée quelque soit le genre abordé, sera toujours synonyme de peur viscérale, primale. Peu importe la taille de la chose, l'arachnide sera toujours employée à sa fonction première : inspirer la répulsion. Elle ne sera jamais dotée par exemple de l'intelligence de l'insecte moyen (la fourmi) voulant dominer l'espèce humaine. Jamais elle ne partira à la conquête du monde, voulant à son tour étudier l'homme ou l'asservir (« Le Péril bleu » de M. Renard confirmant la règle mais encore s'agit-il ici d'une exception «d'araignées extra-terrestre»).

 

Cet aspect est intéressant car depuis les premiers textes ou les premiers films, il semble que cette règle soit admise par tous : Différencier la peur viscérale d'une forme de «crainte» plus «intellectuelle», la peur d'être dominé, certes par un objet de répulsion, mais doué d'intelligence.Force est de constater que cette horreur qu'il nous inspire n'est pas obligatoirement proportionnel à sa taille mais aussi à son Q.I. Si l'insecte est très gros, il nous dégoûte, par contre il sera vulnérable, offrant une cible facile. Le plus petit, le mesquin, le sournois, lui est plus vicieux, va très vite et se faufile partout.... Imaginons un instant qu'il soit en plus très intelligent : la totale !

Les menaces d'invasions de ceux à petites tailles sont d'ailleurs et quelque soit les exemples plus redoutables que les autres. De cet inventaire il est par contre impératif de s'imposer quelques limites. Tous les textes cités seront par conséquent des ouvrages Français ou disponibles en traductions Françaises. Les documents actuellement en ma possession rendent impossible une liste exhaustive des insectes dans la littérature conjecturale (soyons modeste). Pourtant des textes exceptionnels devraient être cités :
« The Human Termits » («Science Wonder Stories», septembre 1929) de D.H. Keller.
- « The Masters Ants » («Amazing Stories», mai 1928) de Francis Flagg.
- « The Worldofthe Giant Ants » («Amazing Stories Quaterly», automne 1928) d'A. Hyatt Verrill.
- « The Polyphemes » (pré-originale «Strand Magazine» 1904) par Francis I lermann-Johnson. etc...
Il est important de prendre en considération les textes Anglo-Saxons. En effet, à la lecture de tous ces ouvrages, un constat reste à faire : l'imaginaire Français reste toujours timide, hésitant. Les histoires restent conventionnelles, les insectes petits ou grands détruisent certes, mais ne rentrent presque pas dans cette catégorie des insectes à l'intelligence supérieure, voulant remplacer l'homme, le considérant à son tour comme un simple animal, un parasite pouvant servir à d'horribles expériences. Les idées dans la majorité des cas ne manquent pas et les écrivains dans un élan de bons sentiments tentèrent d'extrapoler sur une science et une technologie supérieure à la notre où les insectes furent une menace sérieuse :
- Soit de l'extérieur, visiteurs venus des étoiles pouvant revêtir différents aspects dont celui d'un insecte (« L'adversaire inconnu » de Cyril-Berger, « Un mois sous les mers » de Tancrède Vallerey).
- Soit de l'intérieur, toujours par une forme de vie animale dont l'évolution s'est réalisée dans une région isolée, bien souvent inaccessible à l'homme (caverne, jungle, île mystérieuse) et dans ce domaine les exemples deviennent rares (« Spiridon le muet » de André Laurie).
Par le fruit d'expériences génétiques (le savant fou) ou d'accidents naturels ou provoqués (bombes atomiques, radioactivité) ici les ouvrages sont le plus dominant (« La Horde des monstres » de C. Ronze, « Face à face avec les monstres » de Darblin ou « La Révolte des monstres » de Norbert Sevestre, etc...) Hélas les titres ne sont pas légion et encore dans bien des cas le sujet n'est-il qu'à peine qu'effleuré.

Fort heureusement, quelques exceptions de taille viennent confirmer la règle : « Le Péril bleu » de Maurice Renard avec un thème hallucinant «d'araignées extra-terrestres» se livrant à d'extraordinaires «rapts aériens» à des fins d'études et d'analyses (un des premiers cas dans la littérature conjecturale Française) et enfin « Spiridon le muet » d'André Laurie, idée de base époustouflante d'une race de fourmis de taille humaine, d'une intelligence froide et implacable, ayant évoluée dans des cavernes à l'instar de l'humanité. Il faut admirer la couverture couleur de la pré-originale parue dans le «Globe-Trotter» (jeudi 6 décembre 1906) où le pauvre Aristide Cordât, allongé sur une table d'opération pousse un cri de terreur alors que Spiridon, le prenant pour un vulgaire insecte se prépare à pratiquer sur lui la vivisection. Image d'une grande cruauté, qui choqua probablement à l'époque un bon nombre d'âmes sensibles (alors que c'était pratique courante dans les «pulps» de la même époque).

Saluons au passage « La Menace invisible » de Charles de Richter et l'excellent « La Guerre des mouches » de Jacques Spitz ( Auteur très inspira qui aborda de nombreuses et passionnantes thématiques dans son oeuvre) où des termites dans le premier texte vont semer la panique dans notre capitale alors que dans le second, les mouches vont dominer le monde. Spitz nous livra ici un de chefs-d'oeuvre du genre. Ces textes d'exception sont à marquer d'une pierre blanche, restant malheureusement trop peu nombreux.

Pour conclure enfin et ce avant de passer à l'inventaire final, une toute dernière question se pose : « Qui fût le premier? ». Je pense qu'il nous faut exclure ici les deux textes cités par Versins dans son Encyclopédie : « Les Fourmis » d'Emmerich de Vatel (1757) et « L'Homme-fourmi » de Han Ryner (1901) où l'on assiste ici à un transfert d'un esprit humain dans celui d'une fourmi. Un peu à l'instar de la Douve cet extraordinaire parasite prenant contrôle du corps de la fourmi, l'histoire ici n'est pas un authentique cas d'insecte agissant selon sa propre pensée ou son propre instinct.

Concernant « L'œuf de cristal » de H.G. Wells, même optique, cette créature, ce «Martien» n'est pas à proprement parler un véritable insecte. Telle n'était pas l'intention de l'auteur et ce malgré quelques évocations révélatrices. Dans cette nouvelle la créature belliqueuse possède un tout autre aspect et préfigure une ébauche des Martiens destructeurs de « La Guerre des mondes ». H. G. Wells avait trop le souci des « spéculations évolutionnistes », de la morphologie précise d'une éventuelle forme de vie extraterrestre tout en se basant sur l'influence de l'environnement sur l'évolution des espèces. A l'image de Rosny Ainé, l'auteur Anglais ne copiait pas la nature, il lui donnait une forme différente, se plaisait à imaginer une créature selon le principe : que se passerait-il si l'évolution des espèces se faisait dans un environnement tout à fait différent du nôtre ?

Nous retrouvons de toute évidence et ce pour en revenir à « L'œuf de cristal » le mythe de la créature tentaculaire à grosse tète présente non seulement dans l'œuvre de Wells mais dans une grande partie de l'œuvre conjecturale Anglo-Saxonne de la fin du XIX ème siècle et au début du XX'me. Il faudra attendre 1901 et « Les Premiers hommes dans la Lune » afin de voir apparaître les premiers insectes dignes de ce nom : de grandes tailles, agressifs et intelligents, vivant sur une autre planète, la Lune ! Ici ce n'est pas eux qui viennent à nous mais le contraire, quoi de plus merveilleux ! Décidément le génial inventeur de « La Machine à remonter le temps » fut un précurseur dans bien des domaines et jusqu'à preuve du contraire (les jeux sont faits) nous sommes bien en présence de la première apparition d'insectes évolués, sortant de leurs conditions habituelles. Le classement se fera en cinq catégories :

- « Les Fourmis ».

- « Les Araignées ».

- « Le Volants ».

– « Les Extra-terrestre ».

– « Les hors catégories ».

Cette liste ne demande qu'à être complétée, la rubrique est ouverte... Bonne chasse !

Chef de file incontesté de la catégorie des insectes, douées de nature d'une grande intelligence, la réputation des fourmis commença à se populariser une fois de plus par l'intermédiaire du cinéma. Il faut dire que des films comme « Quand la Marabunta gronde », (1951 de Byron Haskin), « Them ! » (« Des monstres attaquent la ville »,1954 de Gordon Douglas), sans oublier « Phase IV » (1973, de Saul Bass),ne pouvaient que revaloriser cette forme de vie si petite et si insignifiante mais combien redoutable lorsqu'elle se met en colère. Le succès littéraire fût beaucoup plus tardif et il fallut attendre 1986 avec le début de la célèbre trilogie de Bernard Werber « Les Fourmis » pour qu'il lui soit assuré une postérité romanesque.

Pourtant, les origines ne datent pas d'hier et la France lui accorda une place d'honneur avec le désormais très célèbre « Spiridon le muet ». Comme l'atteste la liste qui va suivre, celle-ci reste malgré tout synonyme d'une menace patente pour l'homme : qu'il s'agisse du pique-nique amoureusement préparé pour la sortie du dimanche, de l'intégrité physique des honnêtes citoyens ou de la santé mentale du savant absorbé par ses expériences. La fourmi ne possède pas d'âme, de sentiments ni de regrets et elle agira uniquement pour le bien de sa communauté, balayant tout sur son passage par la ruse ou par la force. Objet de fascination pour l'homme qui lui consacra de nombreuses études, émerveillé par son implacable organisation, la fourmi restera pour longtemps encore une source inépuisable pour l'imaginaire de l'écrivain.

- « L'histoire véritable » de Lucien de Samosate. Éditions Coubet (deux volumes) 1655. Rééditions aux Presses universitaires de Nancy, 1984 in 8° reproduction de l'édition de 1787. Il y sera question « D'aéroconopes », des hommes montés sur de grands moucherons et « d'Hypnomyrméques » qui sont des guerriers montant de gigantesques fourmis

- « Toujours plus petits » de Alphonse Bleunard. « La science illustrée » Du N° 287(27 Mai 1893) au N° 313(25 Novembre 1893). Suite à une expérience, des scientifiques rapetissement et forcément le moindre insecte devient un monstre et notamment des fourmis.

- « Spiridon le muet » d'André Laurie. Pré originale dans le «Globe-trotter» du jeudi 6 décembre 1906 (n° 253) au jeudi 28 mars (n° 269). Réédition en volume aux éditions Rouff, sans date avec des illustrations de Damblans. Fourmi de taille Humaine ayant développée une super intelligence.

- « La vallée des fourmis » de Herbert George Wells.

- « Les Formiciens », Roman de l'Ère Secondaire, de Raymond de Rienzi. Éditions S.I.C. en 1932, puis réédition la même année (avec deux couvertures différentes) chez Tallandier. Réédition moderne chez Néo (Nouvelles Éditions Oswald) en janvier 1984. Fourmis «pensantes» de petite taille.

- « La révolte chez le petit peuple » de Philippe Sonet. Éditions Durendal 1939. Illustré par J. Waterschoot. Par réduction de taille nos héros rencontrent des fourmis douées de la parole. (Voir bulletin n° 8 p. 43).

- « Piyoh » Roman de l'Aventure Humaine de D. Neroman. Éditions «Sous le Ciel». 1949. Roman ésotérique où dans le futur les fourmis remplaceront l'homme.

- « Gérard et les fourmis » de Paul Reboux. Éditions Flammarion 1932. Illustré par A. M. le Petit et Jodelet. Voyage du petit Gérard chez les fourmis.

- « L'infernale menace » (The Red Insect) de Vargo Statten. Fleuve Noir collection «Anticipation» n° 23. 1953. Fourmis de tailles humaines, œuvre d'un savant fou.

- « La cité sous la terre » (The Ants Men) d'Eric North. 1955 pour l'édition originale. En France, éditions Hachette collection «Point Rouge» 1972. Fourmis de tailles humaines vivant avec d'autres insectes dans une région isolée du globe.

- « La fourmi géante » de Howard Fast. Nouvelle parue dans le recueil Au seuil du futur. «Bibliothèque Marabout Géant» G. 263. 1962. Pages 83 à 105. Réédition dans la même collection. Le titre est évocateur.

- « Les fourmis de l'ombre jaune » de Henri Vernes. Série «Bob Morane» Le Cycle du Temps «Marabout Pocket» n° 126. 1974. Tout comme ses papillons, elles œuvrent pour la destruction de l'humanité. Encore un mauvais coup (dans l'eau une fois de plus) de Monsieur Ming.

- « Les insectes de feu » de Thomas Page. Éditions Belfond pour l'édition originale. Livre de poche n° 7022 pour la réédition. Petites mais dangereuses.

- « Le guerrier de Vénus » ( The Radio Man) de Ralph Milne Farley. Première édition dans «Argosy». 4 épisodes à partir du 28 juin 1924. Première édition Française dans la revue «Ere comprimée» du n° 31 au n° 35. Réédité par J.P. Moumon dans la collection «Périodica» n° 4, juillet 1993 .Sur une autre planète, le héros va vivre d'extraordinaires aventures dans une civilisation de fourmis. A quand la suite ?

- « Les Fourmis » de Bernard Werber. Éditions Albin Michel et Le Livre de Poche pour la réédition.

- « Le jour des Fourmis » de Bernard Werber. Éditions Albin Michel et Livre de Poche pour la réédition.

- « La révolution des fourmis » de Bernard Werber. Éditions Albin Michel et Le Livre de Poche pour la réédition. 3 œuvres extraordinaires à lire de toute urgence.

- « Le rêve du papillon et de la fourmi »de Lafcadio Hearn. Paru dans le recueil « Fantômes du Japon », au Mercure de France au début du siècle et réédité en 1980 dans « Les maîtres de l'étrange et de la peur » chez Union Générale d'Éditions. Pages 39 à 44 Toute la poésie de la magie orientale.

- « Demain les chiens » de Clifford D. Simak. Club Fiançais du Livre pour l'édition originale Française en 1952. Nombreuses rééditions, C.L.A., J'ai lu, etc. Que se passerait-il si les fourmis découvraient l'usage de la roue ?.

- « La bataille noire » de B.R. Bruss. Nouvelle parue dans «Fiction» n° 8, juillet 1954. Pages 85 à 100. Les fourmis exterminent la race humaine.

- « La caresse du soleil » Longue nouvelle de David Redd parue en 1968. Editeur inconnu (Versins page 728). La terre est dirigée par un cerveau dont les serviteurs sont des fourmis ailées gigantesques.

- « Le saint et les fourmis » (The man who liked ants, 1939). De Leslie Charteris. Éditions Fayard « Les aventures du Saint » N° 24, 1949.

 

Fin de la première partie

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Rejoignez le groupe des Savanturiers sur Facebook

Cliquez sur la photo

<< Nouvelle image avec texte >>

"A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science-fiction" Steven Wright. Acteur et réalisateur Américain

Découvrez cette nouvelle page entièrement consacrée à Henri Lanos

Cliquez sur l'image pour accéder à la page

Pour une Esquisse Bibliographique de Maurice Renard , Père du" Merveilleux Scientifique"

Maurice Renard Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Ici on aime l'aventure et les voyages extraordinaires

Un long métrage d'un jeune réalisateur qui fleure bon les séries d'antan

Cliquez sur l'image pour accéder au film

Derniers articles en ligne

"Pierre fendre " de Brice Tarvel pour lire l'article cliquez ici

"La fin du monde est pour demain" pour l'article cliquez sur l'image

"Le monstrologue" pour lire l'article, cliquez sur l'image

"les planétes pilleuses" de Jean-Pierre Laigle. Pour lire l'article, cliquez sur l'image

"Une journée en l'an 2000" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image

Maurice Renard par Jean Cabanel. Cliquez sur l'image pour lire l'article

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image"

"L'aviation: journal de bord"

Pour l'ire la nouvelle, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image.

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

Pour accéder à l'article, cliquez sur l'image

 

Le Dieu sans nom "Le Dieu sans nom" pour lire l'article cliquez sur l'image
Ceux qui grattent la terre "Ceux qui grattent la terre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
L'ultramonde:Les dérailleurs "L'ultramonde: Les dérailleurs"
Seppuku Pour lire l'article , cliquez sur l'image
Charogne Tango Pour lire l'article cliquez sur l'image
Je suis le sang "Je suis le Sang" Pour lire l'article cliquez sur l'image
les 81 Frères "Les 81 Frères" pour accéder à l'article; cliquez sur l'image
Henri Lanos Cliquez sur l'image pour acéder à l'album photo
Pour lire l'article cliquez sur l'image
Henri Lanos Pour accéder à l'album photo, cliquez sur l'image
"Feuillets de Cuivre" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Zigomar Pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Archéobibliographie Pour lire l'article cliquez sur l'image
Bestiaire humain Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
les damnés de l'asphalte "Les damnés de l'asphalte de Laurent Whale" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Dimension merveilleux scientifique Cliquez sur l'image pour lire l'article
La conquete de la lune "La conquete de la lune" Cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
ça n'avance pas Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
L'ultramonde Cliquez sur l'image pour lire l'article
Pluie de plomb sur Pluton Pour lire l'article cliquez sur l'image
Soviets sur Saturne Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Si les petits devenaient grands "Si les petits devenaient grands" pour lire l'article, cliquez sur l'image
Jules Verne et Henri Lanos Cliquez sur l'image pour lire l'article
les cités futures "Les villes du futur" Cliquez sur l'image pour lire l'article
Chez les martiens "Chez les martiens" Pour lire l'article, cliquez sur l'image
Le petit robinson "Avons-nous des petits cousins de la famille du système solaire?" Cliquez pour lire l'article
Les habitants de la lune "Les habitants de la lune" pour lire l'article cliquez sur l'image
Le petit Robinson "Etres étranges, fols de la science et du rêve" pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le fer qui meurt" Pour lire la nouvelle, cliquez sur l'image
Lisez moi aventures "Lisez moi Aventures" collection Tallandier: Petit récapitulatif
King Kong Pour lire l'article cliquez sur l'image
Voyages en profondeur Pour lire l'article cliquez sur l'image
Sans fil Martien "La fumisterie du sans fil Martiens" pour lire l'article cliquez sur l'image
Barry Barrison Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Les dossiers secrets de Harry Dickson" pour lire l'article cliquez sur l'image
Lanos "Quand le dormeur s'éveillera" Pour accéder à l'album photo cliquez sur l'image
Le triangle rouge "Le triangle rouge" pour lire le texte cliquez sur l'image
les yeux de la japonaise "Les yeux de la Japonaise" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Mammonth & Béhémoth "Mammonth & & Béhémoth" pour lire la nouvelle de Paul Vibert, cliquez sur l'image
Revoir Rome Pour accéder au lien cliquez sur l'image
"Sur le mur" de Marcel Roland cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
Le secret de Sâ "Le secret de Sâ" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Naissance d'un quatriéme continent Pour lire l'article cliquez sur l'image
Les animaux perfectionnés Robida Pour accéder à lhistoire cliquez sur l'image
"Le coup de coeur du moi", cliquez sur l'image
L'horreur des altitudes "L'horreur des altitudes" Cliquez sur l'image pour acceder à l'album photo
Stoner Road Le "Coup de coeur du moi" pour accéder à l'article cliquez sur l'image
Devambez , album photo pour "Les condamnés à mort" cliquez sur l'image
"Aventures d'un voyageur qui explora le temps" "Aventures d'un voyageur qui explora le temps" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"La guerre vue des autres planétes" Cliquez sur l'image pour accéder à l'article
"Les surprises du Dr Chapman"Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Comment Londres fut englouti il y a neuf ans" pour lire le texte cliquez sur l'image
"Quand nous aurons des ailes"pour lire l'article cliquez sur l'image
"L'homme qui prétendait ressusciter les morts" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
L'arbre charnier "L'arbre charnier" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Paris à l'Américaine" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Les services que pourront rendre les balons dirigeables "Les services que pourront rendre les ballons dirigeables" Une histoire sans paroles.Clignez sur l'image pour accéder aux vignettes
Le dernier homme de son espéce "Le dernier homme de son espéce" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
Aérobus et radium "Aérobus et Radium" cliquez surl'image pour lire l'article
Pierrot dans la lune Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
François de Nion "La dépéche de Mars" Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"L'ile des vaisseaux perdus" Pour lire l'article cliquez sur l'image
Le tunnel de Gibraltar Pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Le Cauchemar" de Edmond Rostand.Cliquez sur l'image pour lire le texte
"L'ether alpha" de Albert Bailly Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le monstre de Partridge Creek" "Le monstre de Partridge Creek" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"Si les monstres antédiluviens revenaient sur la terre" cliquez sur l'image pour lire l'article
Aux origines du "Merveilleux scientifique"
"Voyons nous le monde tel qu'il est" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Le mystére du château de Bréfailles" cliquez sur l'image pour lire la nouvelle
"La grande pluie" Pour lire l'article cliquez sur l'image
"Paris envahi par un fléau inconnu" pour lire la nouvelle cliquez sur l'image
"Les monstres minuscules" pour lire l'article cliquez sur l'image
Pour lire la nouvelle inédite de Gustave Le Rouge, cliquez sur l'image
Pour accéder a l'article cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
"L'arbre mangeur d'homme" Cliquez sur l'image pour lire l'article
"Seul au monde ? " Cliquez sur l'image pour lire l'article.
"La guerre des mondes" version audio.Cliquez sur l'image pour accéder au lien.
Cliquez sur l'image pour voir les illustrations
"Nymphée" de Rosny Ainé ou "L'homo Aquaticus".Pour lire l'article cliquez sur l'image

Un site consacré à J.H.Rosny

Cliquez sur l'image

« L'amicale des amateurs de nids à poussière » Un autre site incontournable

Cliquez sur l'image pour accéder au site

Découvrez un éditeur de fascicules unique en son genre

Cliquez sur l'image pour accéder au lien

A lire en ce moment

Le Visage Vert Pour accéder au lien, cliquez sur l'image
Rétro Fictions Pour accéder au lien ,cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image por accéder au site
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien
Cliquez sur l'image pour accéder au lien

Mini Galerie